• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    L’adoption de la Loi relative aux défenseurs des droits de l’homme : une avancée majeure qui nécessite des mesures d’application pour une protection effective et efficace

    Bamako, le 26 Janvier 2018 : Les organisations œuvrant au Mali pour la défense des droits de l’homme se réjouissent de l’adoption par le gouvernement malien de la loi relative aux défenseurs des droits de l’homme. Cette promulgation intervient à la suite d’un

    Le Chemin des Tirailleurs à Sorano, le samedi 10 février 2018

    La Compagnie du Théâtre national Daniel Sorano du Sénégal et le Théâtre de la Mascara de France présentent la pièce de théâtre « Le Chemin des Tirailleurs », le samedi 10 février 2018 à 17 H à Sorano. Cette coproduction théâtrale est

    Littérature : Yoro Ba rime pour l’Afrique

    L’auteur Yoro Ba publie « Afrique où la rime partagée » chez Baobab Edition. La cérémonie de dédicace de l’ouvrage est prévue, le samedi 3 février 2018 à 16 heures à KeurBirago, siège de l’association des écrivains du Sénégal, sous la présidence de Monsieur Abdou Latif

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Nigeria-Mali/CAN DAME : L’apprentissage de haut niveau se poursuit pour le Mali

    lundi 21 novembre 2016 , par Assane Koné

    Entrée de jeu cauchemardesque pour les jeunes maliennes qui ont été battues (6-0) par les Nigérianes, championnes en titre et vainqueurs de 7 éditions sur 9. Match comptant pour la première journée de la poule B.

    La rencontre démarre pourtant tambour battant, chacune des deux formations ambitionnant de remporter le gain de la partie. Les pouliches du coach Oumar Guindo dit Koplanne tiendront qu’une vingtaine de minutes. Les nigérianes beaucoup plus organisées, expérimentées et efficaces marquent par 6 fois. L’internationale du Fc Arsenal, Lamina Oshoala par quatre fois 40’, 63’, 68’, 77’, Sunday Esther à la 40’, sur penalty et Francisca Ordega, 21’.

    Les individualités Nigérianes ont eu raison du système tactique mis en place par le sélectionneur Oumar Guindo. L’équipe du Mali s’est beaucoup prêté le flanc dans cette rencontre. Elle a très tôt perdu la bataille du milieu de terrain, mettant ainsi sa défense à rude épreuve, qui a fini par craquer à six reprises. L’équipe a manqué du rythme, car constituée à 90% par des jeunes. Les nôtres ont été victimes de fraicheur physique, de manque de lucidité et d’efficacité devant les buts.

    Florence Omagbemi, sélectionneur du Nigéria : « Nous sommes au Cameroun pour conserver notre couronne »

    Je suis satisfaite de la prestation de mes joueuses. Nous sommes au Cameroun pour conserver notre couronne.L’équipe est en train de trouver ses marques. La preuve pour ce match, nous avons montré que nous étions prêtes. Nous attendons avec impatience le suivant. Le Mali n’a pas démérité, c’est une équipe jeune qui a plein d’avenir.

    Lamina AsisatOshoala, joueuse du match : « Ne vous attardez pas sur mes quatre buts. La réussite, c’est celle de tout un groupe »

    Nous étions mieux, les automatismes commençaient à se mettre bien en place. Ne vous attardez pas à mes quatre buts. La réussite, c’est celle de tout un groupe.Nous avions pour seule consigne de ne pas encaisser de but au cours des 20 premières minutes. Nous sommes allées crescendo après la pause. Ici je ne cherche pas à être la meilleure joueuse du tournoi ou la meilleure buteuse. Je suis une fille parmi une équipe. La seule chose qui compte, c’est la victoire finale.

    Oumar Guindo, sélectionneur du Mali : « Nous allons nous ressaisir lors des dernières rencontres »

    Mon équipe est jeune, sans expérience ; la préparation ne nous a pas permis de faire tous les réglages nécessaires car nous n’avons rencontré que le seul Cameroun. Le climat a aussi joué sur le physique des joueuses. Dans ces conditions il est quasiment impossible de maîtriser un adversaire tel que le Nigeria. Il reste encore deux matches à jouer et nous allons nous ressaisir.Jouer une équipe comme le Nigeria en match d’ouverture de groupe ce n’est pas facile. Les Super Falcons sont championne en titre, avec des joueuses expérimentées.Plus de 80% de mes joueuses sont à leur première compétition dans une phase finale de la CAN. Cela fait plus de six ans que le Mali n’a pas joué de compétition internationale, nous continuons à apprendre.

    Kenya-Ghana : les kenyanes ont failli surprendre

    Lors de la deuxième rencontre de la poule B qui opposait le Kenya au Ghana, les Kenyanes ont failli surprendre le Ghana, en ouvrant le score à la 21’ par Akida. A la deuxième mi-temps, les Ghanéennes reviennent des vestiaires avec d’autres idées. C’est alors que Suleiman (50e) trouvera le chemin du but, suite à action bien menée par Addo. Les Black Queens poseront le pied sur le ballon et assurera le contrôle du match ce qui permettra à Addo d’inscrire un doublé (72e sp, 89e). Avec cette victoire les Black Queens se positionnent 2eme du groupe B derrière le Nigéria. Le Kenya et le Mali sont respectivement 3eme et 4eme.

    Clarisse
    Officier Media

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce