Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale : Tiéman Hubert Coulibaly s’installe

mercredi 3 janvier 2018

Suite à la formation du nouveau Gouvernement dirigé par Monsieur Soumeylou Boubèye MAÏGA, Premier ministre, Chef du Gouvernement, les ministres sortant et entrant des Affaires Etrangères et de la Coopération Internationale, respectivement S.E.M. Abdoulaye DIOP et S.E.M. Tiéman Hubert COULIBALY, ont procédé à la passation de service le mardi 02 Janvier 2018 au Ministère des Affaires Etrangères sis à Koulouba.

Monsieur Abdoulaye DIOP, ministre sortant, a d’abord exprimé toute sa gratitude et sa reconnaissance à S.E.M. le Président de la République pour la confiance placée en lui en avril 2014 pour diriger la diplomatie malienne.

Il a félicité le Premier ministre, les membres du Gouvernement et particulièrement son successeur pour la confiance placée en eux par S.E.M. le Président de la République, Chef de l’Etat, avant de faire une synthèse des grandes réalisations et préoccupations actuelles du Département.

Il en a profité pour évoquer aux cadres la contribution du Département au processus de Paix, la réalisation des objectifs du G5 Sahel et le succès du 27è Sommet Afrique-France ainsi que le parcours méritoire de son successeur qui a déjà servi aux mêmes fonctions durant la transition politique de 2012-2013. Il a invité ses anciens collaborateurs à continuer à servir avec loyauté, abnégation et engagement.

Le ministre entrant, S.E.M. Tiéman Hubert COULIBALY a pour sa part, également félicité son prédécesseur dont il a particulièrement salué l’investissement personnel et l’engagement ayant permis d’atteindre les résultats obtenus durant les trois ans et neuf derniers mois. Il s’agit notamment du défi du repositionnement du Mali au sein de la Communauté internationale, des enjeux du G5 Sahel articulés autour des questions de sécurité et de développement, l’amélioration des conditions de travail du personnel et la réorganisation de la carte diplomatique.

Le ministre entrant s’est engagé à poursuivre les actions de son prédécesseur en mobilisant les Partenaires Techniques et Financiers autour du redressement du Mali qui se poursuivra avec détermination et engagement.

La cérémonie de passation a enregistré la présence de plusieurs cadres du Ministère des Affaires Étrangères et de la Coopération Internationale venus témoigner leur gratitude au ministre sortant et leurs félicitations et disponibilité au ministre entrant.

Bamako, le 02 janvier 2018
Le Secrétaire Général
Mahamane Amadou MAIGA

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en