Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ministère de la culture, de l’artisanat et du tourisme : Priorité à la formation des acteurs

samedi 17 octobre 2020

Nommée Ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme dans le Gouvernement de transition, Mme Kadiatou Konaré a entamé sa série de visites de terrain par le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté, le 16 octobre 2020. Et, pour cette visite, Mme le ministre, en plus des cadres de son département, était accompagnée par son Excellence Liliana Garcia Socarras, Ambassadrice de la République de Cuba au Mali.

Par son choix de commencer sa série de visites des structures rattachées à son département par le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté (CAMM-BFK), Mme Kadiatou Konaré, Ministre de la culture de l’artisanat et du tourisme, affiche clairement sa volonté de faire de la formation des acteurs de la culture au Mali, une priorité de sa mission.

S’il y a un institut de formation qui fait aujourd’hui la fierté du Mali, c’est bien le Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté. De sa date de création en 2003, le CAMM-BFK est resté fidèle à sa mission : assurer la formation des cadres supérieurs dans le domaine des arts et des métiers multimédia. Et, de promotion en promotion, cette mission est assurée avec beaucoup d’abnégation, eu égard à la qualité des sortants de cette école. « Pour sa contribution à la promotion de la culture malienne, de sa création à nos jours, le CAMM-BFK a formé 600 acteurs culturels qui sont la plupart, des sommités de la culture malienne, africaine et internationale », la déclaration a été faite par Boureïma Fofana, directeur de l’établissement.

Et, c’est soucieuse de la formation d’acteurs culturels de haut niveau que Mme Kadiatou Konaré, nouvellement nommée Ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, a décidé d’aller témoigner son soutien au personnel et aux étudiants du CAMM-BFK. Mais, ce fut surtout l’occasion pour elle de déclarer sa volonté de tout mettre en œuvre pour que la formation dans le milieu culturel malien soit une réalité. Et, pour ce qui concerne la formation au niveau du CAMM-BFK, elle n’a pas caché sa volonté de voir la redynamisation de la coopération avec le Cuba.

En effet, si la performance du CAMM-BFK est aujourd’hui saluée un peu partout, c’est parce que cette école, dès ses premières heures, a bénéficié de l’assistance technique de la République de Cuba par un accompagnement pédagogique d’éminents professeurs spécialistes dans tous les domaines artistiques. « La coopération culturelle cubaine a été, à juste titre raison, d’un apport incommensurable pour la survie de cet Établissement dès son opérationnalisation », a déclaré Boureïma Fofana, Directeur du CAMM-BFK. Selon lui, cette assistance technique diverse et variée, continue à germer au Conservatoire à travers les professeurs et intervenants formés par le soin de ces spécialistes.

C’est fort de tout cela, que Mme le Ministre de la culture, de l’artisanat et du tourisme, de façon solennelle a sollicité la relance de la coopération académique avec la République de Cuba. La présence remarquée de son Excellence Liliana Garcia Socarras, Ambassadrice de Cuba, aux côtés de Mme le Ministre de la Culture, de l’artisanat et du tourisme, est un bon signe. « La sollicitation du Mali de renouer avec la coopération académique cubaine au niveau du Conservatoire sera transmise aux autorités cubaines. Et, nous nous engagerons personnellement pour que cela se réalise », a déclaré en substance Mme l’ambassadrice de Cuba, à la fin de la visite.

Il faut dire que les étudiants du Conservatoire ont émerveillé leurs visiteurs de haut niveau. Prestations d’orchestre, danses, chants, théâtre et exposition d’œuvres d’art plastique, ont rivalisé d’ardeur pour traduire tout le bien qu’on pense de cette école avant-gardiste qui compte doter notre pays de cadres pétris de talents pour la valorisation de notre riche patrimoine culturelle, pour nous assurer une présence dans le monde.

Le CAMM-BFK a deux cycles de formation (Licence et Master) pour 7 départements d’études et de recherches : DER Arts plastiques, Danse, Design, Multimédia, Musique, Théâtre et Ingénierie culturelle.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav