Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Meeting de Soutien au Comité Provisoire de Normalisation : Les jeunes de la commune II réitèrent leur soutien au CONOR

mardi 28 mars 2017

Si les 13 clubs de ligue 1 et 6 ligues régionales ont exigé une annulation pure et simple de la décision de dissolution de l’ancien comité directeur de la fédération lors de son meeting du samedi 25 mars 2017, les jeunes de la commune II ont réaffirmé leur soutien indéfectible au comité provisoire de normalisation (CONOR). Ils ont organisé un grand meeting sur le terrain San Zou à l’Hippodrome. Il a été initié par le comité de soutien au CONOR en commune II du district de Bamako, dirigé par Youssouf Traoré, président du Comité de soutien au CONOR. C’était en présence du représentant du CONOR, Amara Mallé Diallo.

« Nous fils du Mali, avons décidé de nous mobiliser dernière le CONOR sans condition », a précisé Youssouf Traoré, président du comité de soutien de CONOR. Il a souligné que le Mali est une grande nation de football, une nation d’attente, de cohésion et de pardon. « En restant en marge de ce grand défi, l’histoire nous interpellerons tous », a-t-il déclaré.

Au nom du président du Comité Provisoire de Normalisation (CONOR), Sidi Diallo et les autres membres, Amara Mallé Diallo, journaliste à l’ORTM et non moins membre, a pensé que c’est une bonne initiative. Selon lui, c’est ce genre de rencontres qui prouvent que ceux qui sont à la base sont des Maliens, ce sont des patriotes, des jeunes qui ont pris sur eux-mêmes, de contribuer à l’effort de construction nationale.

Amara Mallé a indiqué que c’est suite à la dissolution de la fédération malienne de football qui a entrainé la suspension du Mali sur le plan International par la FIFA. Pour Amara M Diallo, ça fait mal en tant que malien de voir nos équipes nationales, nos clubs de ne pas participer à des compétitions sur le plan international. Mais quelques fois, il faut savoir faire mal pour bien faire, avant de dire qu’on ne peut pas faire des omelettes sans casser des œufs.

Si l’on en croit Amara Diallo, cette décision du gouvernement de la République du Mali est une décision qui doit permettre à tous les maliens de se mettre autour d’une même table pour trouver des solutions à cette crise qui a trop duré. Plus de trois ans, toutes sortes de négociations, toutes interventions aussi donc au plan national et international ne sont pas arrivées à procurer une satisfaction.

« La famille du football est divisée, le gouvernement a donc décidé de mettre fin au mandat de la fédération malienne de football ». Aujourd’hui, selon le représentant de CONOR, l’initiative des jeunes de la commune II est d’encourager tous les maliens qui doivent se mettre ensemble pour soutenir le comité provisoire de normalisation. Parce que c’est un comité qui est là juste pour 12 mois et pour 6 mois si la chance est avec nous. « Les efforts de tous les maliens d’ici et d’ailleurs sont donc nécessaires pour la sortie de cette crise », a-t-il déclaré.

Il a ajouté que le premier moyen dont ils ont besoin est le moyen d’adhésion nationale de tous les acteurs du football. C’est pourquoi ils ont commencé les visites de courtoisie au niveau des notabilités de Bamako, les leaders religieux, du Conseil national des jeunes (CNJ) pour pouvoir aller vers ces personnalités qui ont été consultées au plus fort de la crise pour demander leur conseil et soutien.

L.K

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de