| |

« Malian Sky aviation club » : Une expression de l’amitié que voue un prince émirati au Mali

dimanche 17 mars 2013

Il s’appelle Sheikh Ahmed Maktoum Juma Al Maktoum. Il est prince des Emirats arabes unis de Dubaï. Il y a treize ans qu’il a découvert le Mali. Il est tombé amoureux du pays et de ses habitants, de telle sorte qu’il y a érigé une résidence secondaire, haut perchée sur la Coline de Koulouba, précisément sur la route de Kati. En plus de tout ce qu’il fait déjà dans l’humanitaire au Mali, il y a un an, le Prince a décidé de doter notre pays d’une école de pilotage gratuite pour des maliens désireux d’apprendre à piloter des appareils de type ultra léger motorisé (ULM).
« Je suis arabe originaire des Emirats arabes unis de Dubaï. Mais au Mali, je ne me sens pas à l’étranger. Quand je suis dans les rues de Bamako, j’ai l’impression que je suis chez moi à Dubaï ». C’est par cette phrase sans ambiguïté que le Prince Sheikh Ahmed Maktoun Juma Al Maktoum, nous a reçu sur le site en construction de « Malian Sky aviation club » qu’il a initie dans la zone de Sanakoroba. Sur un terrain d’une superficie de 50 ha, le Prince émirati se propose de réaliser le meilleur club d’aviation d’Afrique. A la faveur de la sortie des deux premiers élèves formes par Guy Renaud de Dijon en France, nous a avons eu l’opportunité d’apprécier le travail déjà abattu pour faire de cet espace un lieu conviviale. En plus de la construction d’une piste d’atterrissage d’une longueur d’environ 300 mètres pour les appareils de type ultra léger motorisé, le site entièrement clôturé dispose d’une grande salle aménagé et d’un grand garage destiné à recevoir les appareils. Un prototype de bungalows trois pièces que le site doit accueillir, est déjà disponible dans toute sa splendeur et présage de l’allure selecte que prendrait cet endroit une fois les travaux terminés. Mais, c’est le lieu de dire que les centaines de millions déjà investi ont transformé se site qui sera à ne pas douter une grande attraction pour les populations maliennes, notamment tous ceux qui sont amoureux des sports aériens. « J’ai décidé de venir passer mes vacances au Mali. Et, comme je suis un amoureux de pilotage, j’ai décidé de réaliser ce club pour transmettre ma passion aux maliens », a-t-il indique. Avant d’annoncer que le site qui vient d’enregistrer la sortie de ses deux premiers élèves formes, sera ouvert au public quand tous les travaux seront achevés. Selon lui, la seule condition qui sera exigée pour être membre du club, sera de prouver qu’on est de bonne moralité par la fournir d’un casier judicaire. « Je vois ce club comme une grande famille pour ses membres et non une simple association. Dans cette famille que constituera les membres du club, les gens viendront pour échanger de très bonnes idées et projeter le développement des activités du club », a-t-il indiqué. Avant d’ajouter que l’ouverture de l’aéro-club privée au public, sera précédée par des démonstrations qui seront faites partout au Mali pour présenter ce nouveau sport aux maliens. « Et, si les maliens adhèrent, nous allons le développer en faisant venir des instructeurs internationaux pour la formation gratuite », a-t-il conclu.
Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Réactions

  • Merci Prince. Je sais tout ce que vous faites pour les populations de la zone de Sanankoroba notamment Tadiana et Tadianabougou. Je vous félicite et je souhaite vous rencontrer un jour inchalla.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav