| |

MEETING DE LA SYNERGIE DE LA POLICE DEVANT LA PRIMATURE : Les raisons d’un report

lundi 5 juillet 2021

L’implication des plus hautes autorités de la police, et la promesse de satisfaire certains points des revendications, expliquent en partie le report du meeting de la synergie des syndicats de la police.

Suite aux pourparlers entamés par la directeur général de la police, la Synergie des syndicats de la police nationale, a reporté son meeting devant la Primature le vendredi 2 juillet dernier. Selon le patron de la Synergie, Bougouna Dembélé, la hiérarchie policière qui a reconnu la pertinence de leurs doléances, s’est engagée à trouver une solution à certaines de leurs revendications ou du moins aux doléances qui peuvent être satisfaites rapidement.

Rappelons que la Synergie demande l’adoption des textes relus de la police nationale notamment : du projet de statut et son décret d’application, du projet de décret fixant les conditions et modalités d’octroi et les taux des primes alloués aux fonctionnaires de la police nationale, du projet de décret portant organisation et fonctionnement de la direction générale de la police nationale, du projet de décret portant plan de carrière du fonctionnaire de la police nationale.

La synergie réclame l’octroi de la prime Covid-19 aux omis et le paiement des reliquats ; l’audit de la loi de Programmation de la Sécurité intérieure conformément aux concertations nationales sur la transition ; l’exécution sans délai de l’arrêt de la Cour Suprême instruisant le rappel des fonctionnaires de police abusivement mis à la retraite et conformément à l’accord signé le 29 janvier 2019 entre l’UNTM et le gouvernement du Mali. Les policiers réclament également la réhabilitation et la construction des Groupements mobiles de sécurité ; le rétablissement dans leurs droits des fonctionnaires de police nommés Inspecteurs généraux par le décret N°2019-1009-P-RM du 31 décembre 2019.

Et enfin, la Synergie exige la régularisation de la situation administrative des régisseurs de la police nationale en les nommant par un Arrêté interministériel.

Hamidou B. Touré
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav