Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Le Parti SADI réaffirme son soutien et sa solidarité au peuple et au Gouvernement bolivariens

mercredi 23 août 2017

Le Parti Solidarité Africaine pour la Démocratie et l’Indépendance (SADI) salue l’engagement et le courage du peuple Vénézuélien qui a participé de façon massive et éloquente à la mise en place, le 30 juillet 2017, d’une constituante pour surmonter de façon démocratique et pacifique la grave crise politique et garantir les acquis sociaux obtenus de haute lutte par le peuple sous la direction du Gouvernement bolivarien.

Malgré un climat de violence sans précèdent (lynchages contre de supposés chavistes (dont beaucoup ont été brûlés vifs, assassinat de deux candidats à l’Assemblée Nationale Constituante, d’un juge ainsi que de nombreux agents des services de sécurité mobilisés dans le cadre du maintien d’ordre, attaques contre les symboles de l’Etat, d’un Hôpital maternel à Caracas, l’incendie de plus de cinq mille (5000) commerces, d’une cinquantaine de minibus, la destruction de plusieurs dizaines de machines électorales électronique et des tonnes d’aliment, les menaces de sanctions économiques et diplomatiques de l’OEA, d’intervention militaire des États-Unis), le peuple vénézuélien a fait la démonstration de son unité et de sa détermination en participant massivement à la mise en place de la Constituante. Pour le Parti SADI :

-  Le soutien massif du peuple vénézuélien au referendum du 30 Juillet 2017 est la traduction éloquente de sa maturité et de sa volonté inébranlable d’exercer sa souveraineté et son droit inaliénable de choisir ses représentants à travers un vote universel, libre et secret ;
-  Elle est également une réponse claire et sans ambiguïté aux campagnes médiatiques agressives, permanentes et à la désinformation systématique menées par une certaine presse internationale et certains gouvernements latino-américains soumis aux agendas des multinationales, visant à semer le doute et la confusion sur les enjeux véritables du referendum, les causes profondes de la confrontation politique et les menaces d’agression armée, de sanctions économiques et diplomatiques contre le Gouvernement bolivarien ;
-  Enfin, ce vote massif démontre une fois de plus l’isolement grandissant de l’opposition réunie au sein de la Table de l’Unité Démocratique (MUD), son incapacité congénitale à dessiner un projet politique alternatif pour le pays. D’où ses appels incessants à l’invasion armée dans l’espoir d’arriver au pouvoir dans les fourgons de l’armée des Etats-Unis, remettre en cause les acquis démocratiques incontestables obtenus au cours des dix-huit dernières années et liquider les conquêtes sociales de la révolution ;
-  Le Parti SADI félicite et soutien le Président Nicolas Maduro qui, faute de possibilité de dialogue avec une opposition attachée à le renverser, s’est basé sur l’article 348 de la constitution pour convoquer et faire élire une Assemblée Nationale Constituante pour donner la parole au peuple, ramener l’ordre, faire justice et défendre la paix.

Bamako, le 21 Août 2017
Le Bureau Politique
Le Président
Dr Oumar Mariko

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques