Version imprimable de cet article Version imprimable | |

La population de Kidal sensibilisée sur la prévention et la mitigation des violences liées aux élections

vendredi 19 janvier 2018

Les 16 et 17 Janvier 2018, l’Association Malienne pour le Relèvement du Taux de Participation aux Elections (AMRTPE), en partenariat avec la Division des Affaires Politiques et la Division des Affaires Electorales de la MINUSMA, a tenu à Kidal deux journées de sensibilisation et d’information sur " la prévention et la mitigation des conflits et violences liés aux élections".

Deux jours durant, une centaine de participants issus de la société civile, des organisations féminines, des membres des mouvements signataires et des représentants des autorités locales, étaient réunis. Financées par la MINUSMA et le Canada et exécutées par l’AMRTPE, ces sessions ont permis de sensibiliser tous les acteurs locaux du processus électoral sur la prévention des violences liées aux élections et ce, en les familiarisant avec le concept de cycle électoral.

Le Chef du Bureau régional de la MINUSMA à Kidal, El Hadji Ibrahima Diene, a indiqué que : « la prévention de toutes les formes de violences implique l’engagement de tous les acteurs du processus électoral, » en ajoutant qu’ « au regard de la fragilité du processus de paix, les processus électoraux sont souvent sources de tensions, s’ils sont mal gérés, ils peuvent engendrer d’autres crises aux conséquences imprévisibles ». Dès lors, M. Diene a rappelé « la nécessité de renforcer les capacités des différents acteurs afin qu’ils jouent un rôle d’anticipation et de gestion de toutes ces actions qui pourraient être sources de conflits durant le processus. La MINUSMA se réjouit de la tenue de ces rencontres qui jettent les jalons d’une interaction directe entre les mouvements armés et les acteurs politiques traditionnels sur une approche conjointe de prévention de violences liées au processus électoral, une dynamique salutaire pour la paix et la réconciliation et le vivre ensemble, » a conclut le Chef de Bureau Diene.

Quant aux Autorités locales représentées par le Président des autorités intérimaires de Kidal, Hassan Ag Fagaga, ce projet va contribuer à la consolidation de la démocratie et à la gouvernance participative, à travers le renforcement des capacités des acteurs nationaux : « ce projet est très bénéfique pour la population entière du Mali et à cet effet, il est très utile de savoir gérer le processus électoral pour éviter toutes violences liées à l’organisation des élections en perspective ».

Selon les initiateurs du projet, cette rencontre a abouti au lancement effectif du processus électoral inscrit dans la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et de réconciliation dans la région avant les prochaines échéances électorales au Mali. « Cette rencontre nous a permis de promouvoir le dialogue entre les acteurs du processus électoral, notamment le dialogue politique comme moyen de prévention des conflits, » a mentionné le président de l’Association Malienne pour le Relèvement du Taux de Participation aux Élections, Bissiri Coulibaly.

D’autres séances sont prévues dans la région afin d’apporter un appui à la finalisation et la validation d’une stratégie et d’un plan d’appui à la prévention des conflits et violences liés aux élections. « Dans la prochaine étape, quelques 39 médiateurs seront désignés dans la région de Kidal pour veiller sur la bonne tenue des prochaines échéances électorales, » a ajouté le président de l’AMRTPE.

MINUSMA INFO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !