Version imprimable de cet article Version imprimable | |

La MINUSMA et le Service Social des Armées soutiennent la réinsertion économique de 100 veuves et orphelins de guerre

vendredi 11 mai 2018

La cérémonie de clôture officielle du projet de soutien au Service Social des Armées s’est tenue le 8 mai 2018, en présence du représentant du Chef d’Etat-major général des armées et d’officiels de haut rang des FAMAs.

Le conflit armé qui a touché le Mali, a provoqué la mort de nombreux militaires maliens. Beaucoup des veuves et orphelins de ces soldats défunts se trouvent dans une grande précarité, en proie aux violences basées sur le genre et particulièrement aux violences sexuelles.

C’est dans ce cadre que la MINUSMA, à travers le Bureau de la Conseillère Principale pour la Protection des Femmes, a conçu ce projet de 24 625 000 Francs CFA, intitulé : " Formation en coupe, couture et stylisme, à destination de 100 veuves et orphelins des militaires décédés au front".

Ce projet doit permettre à ces victimes, basées à Kati et à Bamako, de trouver la voie vers la reconstruction de leurs vies. Les femmes et les enfants bénéficiaires, ont ainsi été formés durant trois mois en techniques de couture et stylisme par le partenaire "Evidence Couture" puis, dotées d’un fond de roulement de 75000 FCFA et d’un KIT d’équipement complet. Celui-ci comprend une machine à coudre, et sa table ainsi que tous les accessoires nécessaires à la couture. Ceci pour permettre la réinsertion socioéconomique de ces femmes soutiens de famille.

La MINUSMA conformément au mandat que lui a assigné le Conseil de Sécurité, s’engage pleinement dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux enfants. Aux côtés du Service Social des Armées, elle poursuivra tous les efforts pour contribuer à créer un environnement protecteur et sécurisant pour les trop nombreuses femmes et enfants victimes.

Bureau de la Communication Stratégique et de l’information publique
MINUSMA-Info@un.org
http://minusma.unmissions.org

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.