Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Journée culturelle du Mandé : La 1ère édition aura lieu du 13 au 14 janvier 2017

mercredi 10 janvier 2018

La maison de la presse de Bamako a servi de cadre mardi 9 janvier 2018 pour le lancement de la 1ère édition des journées culturelles du Mandé initiée par l’association Grand Forum du Mandé (GFM) ou Mandé Bolonba. L’évènement se déroulera du 13 au 14 janvier 2018 à Bamako, notamment au Palais des sports de Hamdallaye ACI 2000 et au terrain Chaba de Lafiabougou. L’information a été donnée par Mamadou Lamine Diarra, Président de l’association Grand Forum du Mandé.

Au cours de ces journées culturelles, des conférences débats seront organisées autour de quatre (4) thèmes : Charte de Kouroukan-fouka, Femme, paix et développement, potentialités et atouts économiques du Mandé, prévention et gestion des conflits dans le Mandé. D’autres évènements sont prévus tels que : la soirée de Gala (groupes folkloriques du terroir, symphonie du Mandé par les artistes et musiciens de renom, des prestations artistiques et culturelles (groupes folkloriques du terroir, Mamaya de la Guinée).

Les objectifs visés par cette association est de rassembler les ressortissants et sympathisants du Mandé autour des questions d’intérêt commun à l’échelle locale et nationale, promouvoir le dialogue intercommunautaire comme instrument de paix et de stabilité à l’échelle nationale, promouvoir le progrès économique, social et culturel du Mandé, jouer le role d’interface entre les communautés du Mandé et les autorités nationale, redonner au Mandé son lustre d’antan par la préservation et la suvegarde de ses valeurs fondatrices, faire le lobbying pour permettre au Mandé de jouer le role prépondérant qui fut le sien dans l’histoire du Mali, œuvrer à la solidarité et à l’entraide, à l’unité et à la paix dans le Mandé et au Mali.

Le président de l’association a rappelé dans son intervention que sur l’initiative et l’exhortation des sages du mandé, dans le contexte de la double crise institutionnelle et sécuritaire que notre pays a connue, les cadres et ressortissants des terroirs du Mandé, défiant tous les préjugés et exprimant avec force leur foi dans l’avenir de cet espace ethno culturel, riche d’histoire et de cultures, ont créé le Grand Forum du Mandé ou Mandé Bolonba (GFM). Il fut porté sur les fonts baptismaux le 22 mai 2015 au Centre International des Conférence de Bamako (CICB).

Une association qui essentiellement vit de ses ressources propres, le grand forum du Mandé ou Mandé Bolonba est une association entreprenante et très active. Elle rompt avec les habitudes exclusivement festives pour s’intéresser à des chantiers innovants porteurs de valeur de progrès et paix.

Mamadou Lamine Diarra après avoir donné les détails sur la dénomination de son association dira qu’elle se veut un espace de rencontre et de débat constructif sur les questions d’intérêt local et national. Ainsi défini le vocale forum sied mieux que le mot vestibule, petit ou grand soit-il.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques