Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Jeux de la Francophonie/ Football : Le Mali remporte la médaille de bronze

dimanche 30 juillet 2017

C’est fait, les 8èmes jeux de la Francophonie prendront fin ce soir sur les bords de la lagune ébrié à Abidjan (Côte d’Ivoire). Le Mali termine cette fête de la rencontre de la jeunesse francophone mondiale sur des notes heureuses. Les Aiglonnets, dans un match qui ont fini de convaincre les plus sceptiques sur leur talent, ont battu les congolais de la RDC par un score de 2 buts à 1, en match de classement. Et du coup, le nombre des médailles remportées par le Mali lors de ces jeux passe à 8.

A défaut de jouer la finale, le Mali va devoir se contenter de la médaille de bronze du tournoi de football dans le cadre des jeux de la Francophonie. A l’issue d’un match de haut niveau, les Aiglonnets ont battu les congolais par un score de 2 buts à 1.

A la première mi-temps et à la 8ème minute de jeu Touré El Bilal, le numéro 9 de l’équipe malienne, ouvre la marque. Il faut dire, après ce but, le Mali aurait pu tuer le match. En effet, les Aiglonnets se sont offert au moins 4 à 5 occasions nettes de but, sans pouvoir scorer.

Et, comme en football quand tu rate des occasions de but, l’adversaire a tendance à prendre des poils de la bête. Trop sûrs d’eux, les maliens vont soulever les pieds et les congolais de la RDC vont profiter pour égaliser à la 37ème minute de jeu par Blongo Lissondja Nelson.

Ensuite, les maliens vont subir le jeu des congolais jusqu’à la mi-temps qui intervient sur un score de d’un but partout (1-1).

A la 2ème mi-temps, chaque camp aura sa période de suprématie, mais avec un léger avantage pour le Mali.

Au moment où les maliens se battaient pour avoir un 2ème but, les congolais ont volontairement fait le choix d’aller aux tirs aux buts. Mais, s’était sans compter avec la perspicacité des jeunes maliens.

Au moment, où le quatrième arbitre faisait annoncer que les deux équipes vont devoir s’affronter pendant 4 minutes, au titre des arrêts de jeu, les maliens vont scorer à la 90ème minute du jeu, par Ndiaye Lassana.

Très futée, l’équipe malienne a la manie de tuer le match au moment où personne ne s’attend plus. Le deuxième but malien face à la RDC est venu pratiquement comme le but de l’égalisation contre la Côte d’Ivoire, mais qui a été refusé par l’arbitre au nom d’un hors-jeu, qu’il a été le seul à voir.

Mais, c’est le lieu de le dire. L’équipe malienne était pratiquement la meilleure de ce tournoi. Elle avait sa place en finale et devait même remporter la médaille. Mais, en demi-finale, les maliens sont tombés dans le piège des ivoiriens. Et, c’est dommage. N’eut été l’énervement de l’encadrement des Aiglonnets, le Mali devait en principe battre la Côte d’Ivoire. Bon, mais, convaincus de la suprématie des maliens, les ivoiriens sont parvenus avec l’aide des arbitres à énerver. Déconcentrés et distraits, les maliens étaient plus prenables.

Avec cette victoire, les Aiglonnets ajoutent une nouvelle médaille de bronze à la liste de médailles maliennes, remportées aux Jeux de la Francophonie d’Abidjan.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en