| |

JOURNEE PANAFRICAINE DES FEMMES EN COMMUNE VI : Le rôle des femmes dans la gestion de la sécurité au Mali en débat

mardi 2 août 2022

Avant la tenue de la journée commémorative de la date de la panafricaine, le dimanche 31 juillet, le Mouvement des femmes de la Commune VI en collaboration avec Amnesty international Mali, a organisé, le vendredi 29 juillet 2022, dans la salle de conférence de la Mairie de la Commune VI, une conférence débat sur le thème : « le rôle des Femmes dans la gestion de la sécurité au Mali ».

La présidente du Mouvement des femmes de la Commune VI, non moins ancien ministre de la Promotion de la femmes, et secrétaire régionale de l’Afrique de l’ouest pour l’OPF, Mme Alwata Ichata Sahi, est intervenue sur l’historique de la journée panafricaine. Elle dira que même si le thème retenu au niveau continental, n’est pas en lien avec celui choisi à l’occasion de la conférence, « il convient de souligner qu’il est d’actualité face au contexte actuel de la crise multidimensionnelle où les femmes sont les plus exposées ».

Sur le choix du thème, la conférencière, le Commissaire principal, Assitan Traoré, du Service social de la police nationale, a affirmé que le Mali est touché par l’insécurité, mais que des initiatives dans le cadre de la paix restent des acquis. « Nous devrions multiplier et surtout rester vigilantes. Les femmes sont dans tous les domaines et le contexte actuel du pays interpelle », a ajouté la conférencière. Elle a rappelé les violences subies par les femmes lors des guerres.

Dans les échanges avec la conférencière, l’accent a été mis sur la sensibilisation des femmes sur les potentialités agricoles au Mali et la création d’une plateforme d’échanges et de partenariat des femmes et filles dans les filières porteuses.

Mme Traoré a demandé aux organisations féminines présentes, de diffuser les informations recueillies lors de cette conférence-débats, au niveau de leurs bases respectives.

Pour Mme Diallo Kama Sakiliba, vice-présidente de l’OPF, la JPF née en 1962 de la volonté des femmes d’Afrique, a dépassé les barrières géographiques, linguistiques et culturelles, pour se donner la main, en vue d’échanger et d’agir ensemble pour accélérer le mouvement d’émancipation des femmes et soutenir les grands courants de libération politique et économique de l’Afrique.

Les représentants du CNJ, des associations de jeunesse et de femmes, l’ancienne directrice de la Promotion de la femme, Fatoumata Kéïta, la représentante de la Mairie de la Commune VI, Mme Douyon Delphine, ont salué l’initiative du mouvement des femmes de la Commune VI et remercié Amnesty international Mali pour son appui à la réussite de l’évènement.

La coordinatrice du réseau de femmes d’Amnesty International Mali, Mme Kodio Assitan Traoré a déclaré que le travail de son institution sur la sécurité et les droits humains, a pour but d’exposer les violations commises par les groupes armés et les gouvernements au nom de la sécurité nationale et de la lutte contre le terrorisme, ou la menace du terrorisme. « Il s’agit pour nous de faire la lumière sur les violations commises dans ce contexte et exiger que les responsabilités soient assumées pour ces violations », a-t-elle précisé.

Bréhima Diakité
ARC EN CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav