Version imprimable de cet article Version imprimable | |

JOURNEE INTERNATIONALE DE SENSIBILISATION A L’ALBINISME : Ces personnes à protéger et à soutenir

lundi 24 juin 2019

Le 13 juin 2015, a été célébrée la journée internationale de sensibilisation à l’albinisme. Occasion pour de sensibiliser le grand public aux difficultés rencontrées par les albinos dans leur vie quotidienne et lutter contre le rejet qu’ils peuvent parfois subir dans certaines sociétés.

La prévalence de l’albinisme varie dans le monde. Les estimations de l’Organisation mondiale de la santé oscillent entre 1 cas sur 5,000 et 1 cas sur 15,000 en Afrique subsaharienne. En Europe et en Amérique du Nord, 1 personne sur 20,000 souffre de cette maladie, selon l’ONG Under the Same Sun. On ne dispose cependant que de peu de données relatives à la prévalence de l’albinisme par pays.

Maladie relativement méconnue, l’albinisme est suscitée par un défaut de production de la mélanine, substance qui donne sa couleur à notre peau.

La mélanine a aussi un rôle protecteur de la peau par rapport aux attaques des rayons ultraviolets du soleil. Elle contribue, chez les sujets sains, au développement du système nerveux visuel et de la rétine.

Le défaut de production de mélanine, comme chez les albinos, a plusieurs conséquences possibles : dépigmentation partielle ou totale de la peau, des cheveux ou des yeux, déficiences visuelles dans la mesure où on observe un développement anormal de la rétine durant la période fœtale, difficulté à supporter la lumière ou photophobie. La lumière peut provoquer des sensations visuelles pénibles, voire douloureuses.

Enfin, les personnes atteintes d’albinisme rencontrent de grandes difficultés d’intégration en raison de croyances anciennes qui leur attribuent des supposés pouvoirs magiques.

Au Mali, fin 2015, la Fondation Pierre Fabre a lancé un appel à projets pour l’amélioration du dépistage précoce, de l’information et de la prise en charge médicale des personnes atteintes d’albinisme. Parmi les deux programmes sélectionnés, la Fondation a choisi d’accompagner l’association Solidarité pour l’Insertion des Albinos au Mali (SIAM). La Fondation soutiendra pour 3 ans cette association qui, en liaison avec le CNAM (Centre national d’appui à la lutte contre la maladie) qui abrite le service de dermatologie au Mali, s’est fixée pour objectif : L’éducation et la sensibilisation des personnes atteintes d’albinisme avec un programme de formation de 12 agents : 2 agents par région cible dans 6 régions au total : Bamako, Sikasso, Kayes (Kita), Yélimané, Koulikoro et Ségou, la prévention et la prise en charge des cancers et états précancéreux par les dermatologues du CNAM, la production et la distribution d’une crème de protection solaire produite localement.

Djibril Diallo
ARC-EN-CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de