Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Inquiétudes du camp de Soumaïla Cissé sur le ficher électoral : Le Premier ministre reçoit Tiébilé Dramé

vendredi 20 juillet 2018

Le Directoire de campagne de Soumaïla Cissé, conduit par son Directeur de campagne, Tiébilé Dramé, a été reçu le 20 juillet 2018, à la Primature. Les partisans du candidat Soumaïla Cissé était venus attirer l’attention du premier ministre sur la publication depuis le 4 juillet 2018, sur le site Internet de la Délégation Générale aux élections (DGE), d’un fichier électoral différent de celui qui a été audité par les experts nationaux et de l’Organisation Internationale de la Francophonie. Au regard des nombreuses anomalies constatées, Tiébilé Dramé n’est pas passé par quatre chemins pour engager la responsabilité entièrement du Gouvernement dans ce qui s’apparente, selon lui, à une vaste tentative de fraude tendant à prendre en otage le vote des Maliennes et des Maliens. Lisez le communiqué publié par la Primature suite à cette rencontre !

COMMUNIQUẺ

M. Soumeylou Boubèye Maïga, Premier ministre, Chef du Gouvernement, a reçu ce vendredi 20 Juillet à la Primature M. Tiéblé Dramé, Directeur de campagne du candidat Soumaila Cissé, accompagné d’une délégation.

La délégation a fait part d’un certain nombre de constats, d’observations et d’inquiétudes sur le fichier électoral en ligne. A la suite des réponses apportées par les techniciens de la Délégation Générale aux Elections (DGE), du ministère en charge de l’administration territoriale et de l’Agence des Technologies de l’Information et de la Communication (AGETIC), le Premier ministre a instruit les mesures suivantes :

1. La transmission à tous les candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018 des documents relatifs à la remise du fichier audité à l’imprimerie nationale de France, au bon de commande et à la livraison des cartes d’électeurs biométriques ;

2. La création dès ce jour d’un cadre de concertation autour de l’AGETIC et la DGE avec les experts nationaux ayant participé à l’audit du fichier électoral et les experts de tous les candidats à l’élection présidentielle qui le souhaitent ;

3. La communication à tous les candidats à l’élection présidentielle du point de situation sur la présence des Préfets et Sous-préfets dans l’ensemble des circonscriptions administratives du pays.

Le Premier ministre a remercié M. Tiéblé Dramé et sa délégation pour leur démarche d’information, leur a renouvelé sa constante disponibilité au dialogue et à toute initiative destinée à renforcer la confiance dans le processus électoral, et a réitéré son profond attachement au respect des textes régissant l’organisation des élections au Mali.

Dans le même esprit, le Premier ministre invite tous les électeurs qui n’ont pas encore retiré leurs cartes d’électeur, à mettre à profit les journées citoyennes décrétées les 20 et 23 Juillet pour le faire et à sortir massivement exercer leur droit le 29 Juillet.

Bamako le 20/07/18

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques