Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Incarcération de Rokia Traoré : Le cri d’indignation du Cinéaste et ancien ministre de la Culture Cheick Oumar Sissoko

mercredi 18 mars 2020

« Rokia Traoré auteur compositrice musicienne chanteuse malienne est en prison, arrêtée en France parce qu’elle a eu le courage de protéger sa fille contre un père à la moralité douteuse.

Elle a pris ses responsabilités de mère, ce qui n’est pas admis en France et en Belgique, parce qu’elle est noire », a indiqué Cheick Oumar Sissoko, ancien ministre de la culture et cinéaste de renommée internationale, dans un texte qu’il a publié sur les réseaux sociaux.

Selon Cheick Oumar Sissoko, « Dans ces pays la parole d’un (e) Noir (e) ne compte pas. Le droit d’un (e) Noir (e) n’existe pas ». Il a estimé que « Tous ceux ou toutes celles comme Rokia Traoré qui ont eu un problème de garde des enfants avec un (e) conjoint (e) belge, ont perdu devant la justice belge ».

En attendant de voir une issue heureuse à cette affaire, Cheick Oumar Sissoko a estimé que « le juste combat de notre sublime artiste Rokia va nous aider à crever cet abcès de l’habitude coloniale bête méchante stupide, fortement, ancrée dans les administrations française et belge ». Il a estimé que « leur comportement est inhumain, irrespectueux et indigne. Parce que cette fille est métisse, il faut la livrer à son père soupçonné d’attouchements sur elle et incapable de subvenir à ses besoins ». « C’est scandaleux. Rokia Traoré doit être libéré », s’est scandalisé Cheick Oumar Sissoko, Cineaste et Ancien Ministre de la culture du Mali.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.