Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Financement des activités et des infrastructures sportives : Le Ministre Arouna Modibo Touré rencontre les Ambassadeurs de Qatar et de Turquie

jeudi 25 juillet 2019

Mettre la jeunesse malienne à l’abri de la migration clandestine et des réseaux d’extrémisme violent par le développement des infrastructures et des activités sportives, est la voix salvatrice que propose Arouna Modibo Touré, ministre de la jeunesse et des Sports.

En cette période où, à l’instar des autres jeunes d’Afrique, ceux du Mali n’hésitent pas à se lancer sur les voix périlleuses de la migration clandestine, avec tous les risques que cela comporte, travailler à développer la pratique du sport un peu partout au Mali, pourrait être une solution. Sûrement, c’est ce filon qui pourrait aider à réduire la migration clandestine de jeunes maliens que le Ministre de la Jeunesse et des Sports, Atouna Modibo Touré a perçu.

Et, pour la mise en place d’un tel dispositif, il faut deux éléments essentiels : le financement des activités sportives et l’installation d’infrastructures sportives un peu partout à travers le pays.

En effet, aujourd’hui, personne ne peut mettre en cause le talent sportif des jeunes maliens. Ils l’ont montré à suffisance aux yeux du monde à travers plusieurs disciplines, notamment le football, le basket, le cyclisme et le karaté…

Mais, tous les observateurs sont unanimes à admettre que les infrastructures sportives au Mali font défaut. Et, quand on veut du sport de haut niveau, il faut se donner les moyens pour cela, à travers des infrastructures adaptées qui doivent sûrement coûter chers et très chers d’ailleurs.

En sa qualité de ministre à charge de la jeunesse et des Sports du Mali, Arouna Modibo Touré, est de ceux-là qui pensent que le Mali bénéficie d’un potentiel à valoriser en termes de jeunes sportifs. A cet effet, il s’est fait l’engagement d’innover dans le secteur sportif malien.

Tout porte aujourd’hui, à croire que dans sa logique, il veut populariser la pratique du sport au Mali, afin que les maliens aient dans l’ensemble un esprit saint dans un corps saint. Mais, mieux, au regard du talent des jeunes maliens et du potentiel du pays, il veut que la pratique du sport soit l’occasion d’offrir des opportunités d’épanouissement à de nombreux jeunes maliens, qui ne seront jamais tenter par les voix incertaines de la migration clandestine.

Et, c’est cette démarche du ministre Arouna Modibo Touré, qui a été présentée par la cellule de Communication du Ministère de la jeunesse et des Sports comme : « Un nouveau coup de pinceau sur la coopération sportive entre le Mali et deux pays amis : le Qatar et la Turquie ».

Conscient qu’en cette période de crises multiples et multiformes, difficilement le Mali pourra faire en même temps face aux priorités sécuritaires et se consacrer à hauteur de souhait au développement des infrastructures sportives à travers tout le pays pour offrir des opportunités nouvelles aux jeunes maliens, le ministre de la Jeunesse et des Sports a décidé de prendre son bâton de pèlerin pour approcher des partenaires du Mali, avec son idée clairvoyante, qui mérite d’être soutenue et encouragée.

Le mardi 23 juin 2019, le ministre Arouna Modibo Touré s’est rendu, successivement, à la résidence de l’Ambassadeur du Qatar au Mali, S.E.Akmad Abdulrahman Al Senaidi et à celle de l’ambassadeur de la Turquie au Mali, S.E. Murat Moustapha Onart.

« Avec tous ces deux diplomates le Ministre Touré a fait un tour d’horizon de la bonne coopération que notre pays entretient avec leur pays respectif, avant de dégager les grandes lignes du cadre de relations que son département entend approfondir avec le Qatar d’une part et la Turquie d’autre part. Notamment dans le domaine de financement des activités et des infrastructures sportives », a indiqué le communiqué de la Cellule de Communication du Ministère de la Jeunes et des Sports. Avant de préciser que « tous les deux diplomates ont exprimé leur disponibilité à accompagner notre pays dans la mise en œuvre de ses projets en faveur de la Jeunesse et des Sports ».

C’est le lieu de souhaiter que les rencontres annoncées pour rendre concrètes les propositions faites lors de cette audience, voient rapidement le jour pour le bonheur de la jeunesse malien et de la pratique des sports au Mali.

En effet, dans un pays où les Jeunes font face à un chômage endémique, et où l’on a aujourd’hui l’impression que la seule alternative qui s’offre à certains d’entre eux c’est de se lancer sur les voix incertaines de la migration clandestine, ou opter pour des réseaux mafieux qui conduisent directement à l’extrémisme violent, le développement des infrastructures et des activités sportives, pourrait être une piste de solution.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.