Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Financement des activités des OSC : HIBISCUS lance son 2ème Appel à Propositions

vendredi 11 octobre 2019

Le jeudi 10 octobre 2019, l’Unité de Gestion du Programme (UGP) d’Harmonisation et Innovation au Bénéfice des Initiatives de la Société Civile d’Unité Sociale (HIBISCUS), a organisé une session d’information des organisations de base de la société civile sur l’Appel à Propositions n°2 (AP-2). C’était dans la salle de conférence de la Maison du Partenariat.

Cette session s’est déroulée en présence de Mme Barry Aminata Touré, secrétaire générale du Conseil national de la société civile, non moins présidente de la CAFO, de Mamby Touré, représentant du ministère des affaires étrangères, maître d’ouvrage et d’œuvre du programme HIBISCUS, de Abdoulaye Dicko, représentent de l’Union Européenne, chargé du projet société civile et réconciliation et de Samba Ibrahima Tembely, coordinateur régisseur du programme HIBISCUS.

L’Appel à Propositions n°2 (AP-2) porte sur l’octroi de subventions aux organisations de base de la société civile pour toute action d’approfondissement et ou de prise en charge des questions de décentralisation et de genre inscrites ou en lien avec des activités identifiées dans les PDSEC, plans de développement locaux et régionaux des collectivités territoriales. L’objectif général du programme est de consolider le processus de développement et la démocratie au Mali.

Dans son exposé, Samba Ibrahima Tembely, coordinateur régisseur du programme HIBISCUS, a indiqué que le montant indicatif global mis à la disposition au titre du présent Appel à propositions par l’administration contractante, s’élève à 581 545 000 FCFA. Ce montant est ainsi réparti entre les régions (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Ségou, Mopti, Tombouctou, Taoudéni, Gao, Kidal) et le district de Bamako. En guise de précision, il dira que si l’enveloppe financière indiquée par région ne peut être utilisée faute de propositions reçues en nombre suffisant ou du fait de leur qualité insuffisante, le comité national de sélection et de validation (CNSV) se réserve le droit de réattribuer les fonds à d’autres régions.

Selon lui, la subvention accordée à l’organisation de la société civile bénéficiaire pour ses actions dans le cadre du présent Appel à propositions doit être comprise entre les montants minimum (5 000 000 F CFA) et le montant maximum (7 000 000 F CFA). Il a ajouté que le montant alloué à l’OSC contractante pour les coûts de coaching est de 20% de la subvention accordée à l’OSC de base concernée soit : coûts coaching montant minimum par subvention 1 000 000 F CFA, coûts coaching montant maximum par subvention 1 400 000 F CFA.

« Toute demande de subvention dans le cadre du présent appel à propositions doit être comprise entre les pourcentages minimum (70% du total des coûts éligibles de l’actions) et le pourcentage maximum (100% du total des coûts éligibles de l’actions) », a-t-il spécifié. Avant d’indiquer que la date limite de soumission des demandes est fixée au 5 novembre 2019. Et que la soumission doit être remise en main propre, et l’heure limite de réception est fixée à 12h00.

Rappelons que le programme Harmonisation et Innovation au Bénéfice des Initiatives de la Société Civile d’Utilité Sociale (HIBISCUS), dont la période de mise en œuvre opérationnelle de 3 ans (2018-2021), poursuit l’appui de l’UE (5 000 000 d’Euros) en faveur de la société civile, à la suite du PAOSC II. Il est plus focalisé sur deux thématiques prioritaires que sont : genre et décentralisation.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.