Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Festival international du Mbolon 2019 : La 3ème édition aura lieu du 22 au 24 mars à Kolondièba

mercredi 26 décembre 2018

Abdoul Berthé, Président du comité d’organisation du festival international MBolon, a animé le mardi 25 décembre 2018, une conférence de presse d’information dans le cadre de la 3ème édition du Festival international du Mbolon. L’édition de cette année est placée sous la haute Présidence de la Ministre de la culture, Mme Ndiaye Ramatoulaye Diallo et consacrée au thème : « Culture et Développement local ». C’était dans les locaux de Maestro Sound sis à kalabancoura.

L’évènement se tiendra du 22 au 24 mars 2018 à kolondièba, dans la région de Bougouni au Mali. Etait présent à cette conférence Bakary Kouyaté, secrétaire général de la commission d’organisation. Selon les organisateurs, Bakary Togola, président de l` APCAM est le parrain du festival international du MBolon. Le président d’honneur est le colonel Mamaou Touré. Il faut reconnaître aussi que le président et non moins promoteur dudit festival se nomme Dr Sidiki N`fa Konaté, Directeur Général de l`ORTM, selon les conférenciers.

Les organisateurs ont indiqué que l’organisation d’un festival culturel dans ce cercle va sûrement libérer des initiatives, notamment dans le secteur de la culture. « Ce festival viendra compléter et renforcer cette chaine d’initiatives en faveur du développement et la culture en tant qu’élément fédérateur. Il permettra sûrement de renforcer les liens de solidarité séculaire entre les populations de cette communauté », a indiqué Abdoul Berthé. Avant de préciser qu’il s’agit d’organiser des manifestations artistiques et culturelles autour des traditions populaires des groupes ethniques de la commune, animées par des groupes venant de différents villages et d’autres communes.

Pour sa 3ème édition en cette année 2019, le festival organisera une formation en informatique à l’attention des lycéens de Kolondièba sur place. A l’issu de cette formation, un concours sera organisé entre les différents participants. En marge du festival, des conférences-débats seront organisées. Certaines thématiques porteront sur l’utilisation des réseaux sociaux à l’attention particulière de la jeunesse. Des visites guidées de sites culturels et touristiques de la localité seront programmées. Des récompenses en nature seront attribuées aux groupes ayant interprété de façon authentique les pratiques ancestrales.

En plus de Mbolon, les autres instruments traditionnels de musique ainsi que les danses anciennes du terroir seront valorisés au cours des différentes éditions du festival. « L’objectif de ce festival est de sauvegarder le patrimoine culturel matériel et immatériel de la localité et renforcer les liens de solidarité entre les populations qui y vivent », précisera Abdoul Berthé.

Il a précisé que ce festival mobilise les 12 communes rurales de Kolondièba. En plus de ça, il dira que des commissions seront mises en place par le président de la Commission d’organisation à Tingrela en Côte d’Ivoire, en vue de les mobiliser à participer en grand nombre à cette 3ème édition, gage de paix, de stabilité et de cohésion sociale entre les populations tout au long des deux frontières (Mali-Côte d’Ivoire). M Abdoul Berthé a rappelé que l’année derrière près d’une trentaine de groupes d’artistes folkloriques et modernes ont presté durant les trois jours de festivités, qui ont mobilisé plus de 1000 à 2000 personnes. Quatre-vingt exposants étaient venus. Cette année les organisateurs attendent continuer dans cette dynamique.

Il a ajouté que dix folklores locaux de Kolondiéba seront programmés cette année. Les orchestres modernes ne seront pas oubliés. Il s’agit entre autres de Nahawa Doumbia, Iba One, Nabintou Diakité, Rokia Koné, Koko Dembélé et Nieba Solo. Il a également souligné les difficultés d’électricité et de site de réalisation du festival. Il faut retenir que le MBolon est un instrument traditionnel de musique à trois cordes et chaque corde à sa signification.

Lamine kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de