Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Festival international de Selingué, Urban music et mode : La 8ème édition se tiendra du 28 au 30 mars 2019

jeudi 14 mars 2019

Du 28 au 30 mars 2019, se tiendra la 8ème édition du festival international de Sélingué. Le thème retenu pour cette année est : « paix et réconciliation nationale : quel rôle pour les femmes et les jeunes ». L’information a été donnée à l’honneur d’une conférence de presse animée par Ibrahima Coulibaly dit IC, l’administrateur du festival et Salif Telly, directeur du festival.

Pour les organisateurs, ce thème a été réfléchi pour faire honneur aux femmes à l’occasion du 8 mars. Pour cela, il figure deux femmes parmi les artistes invités au niveau international. Sur la liste, on a des artiste comme : Abdoulaye Diabaté, Sidiki Diabaté, Vieux Farka Touré, Cheick Siriman, Sadio Sidibé, Salomé Dembélé et Faratuben. Du coté rappeur, SB, jeune rappeur américain, Calibre 27, Van Baxi, Ras Méla et les rappeurs de Sélingué. Du coté stylistes seront présents, Adama Justin, Nefertouty et Nano.

Les activités prévues dans ce cadre sont entre autres : les concerts géants, des conférences débats, les animations folkloriques, les défilés de mode, la danse moderne, la production d’émissions télés, la foire artisanale et agricole.

« 8 ans dans la vie d’un festival c’est peu, mais c’est beaucoup. Malgré tout, nous tenons à faire avancer ce festival », ont-ils déclaré. Fidèle aux anciennes habitudes, l’ANASER animera une conférence débat au tour d’un autre thème : « la Consommation de la drogue effet sur la jeunesse ».

Selon les conférenciers, ce festival, constitue une intégration nord-sud sur le plan musical avec de très bonnes sonorités. Et, est aussi comme un lieu de promotion. Des jeunes rappeurs prendront part à ce festival et beaucoup d’autres surprises attendent les festivaliers. Les organisateurs ont salué et remercié leurs sponsors pour leur accompagnement.

Interrogés sur la prise en charge et le dispositif sécuritaire, ils ont rassuré que la sécurité sera présente et sur tous les sites.

« Plus le festival grandit, plus on arrive à améliorer certaines conditions », ont-ils constaté. Pour cela, également ils ont rassuré les festivaliers qu’à Sélingué, aujourd’hui il y a des restaurants de qualité. En demandant aux restaurateurs et aux restauratrices de mettre la qualité de service à la hauteur des invités.

Les organisateurs ont précisé qu’ils n’ont pas de chiffres pour faire le bilan. Mais qu’on peut l’observer dans l’amélioration des conditions de vie à Sélingué, dans le développement et les petits business en termes de restauration et de transports. Pour dire que le village de cette localité a changé et le festival a une très grande part de responsabilité dans ce changement et a institué agenda culturel annuel au Mali. A cela s’ajoute la mise en lumière de la ville de Sélingué. « Aujourd’hui, Sélingué est cité, en terme de festival au Mali et en Afrique. Il donne de la visibilité à la culture malienne à travers l’Afrique et le Monde », ont-ils fait savoir.

Parlant de l’incident qui s’est produit l’année dernière, concernant l’absence de l’artiste Salif Keita, ils ont clairement expliqué que, « ce n’était de leur faute. C’était la faute à l’artiste lui-même. Car, il avait évoqué une raison de santé et pour preuve, il a envoyé un certificat médical, pour s’excuser. On avait signé un contrat avec lui et l’avance avait été payée. Ça été un incident regrettable pour nous ».

Les conférenciers n’ont pas oublié de demander l’indulgence des journalistes d’être compréhensif. En cas de besoin, les saisir pour tous les aspects de manifestations pour amélioration. En rassurant qu’il y aura des améliorations à cette 8ème édition. Ils ont indiqué que les retombées c’est la satisfaction morale.

« Nous avons commencé une entreprise et nous n’allons pas la laisser mourir. Espérant qu’il va nous apporter quelque chose dans les jours à venir », ont-ils conclu.

Lors de cette conférence de presse, les journalistes ont eu droit à une surprise. SB, un jeune artiste talentueux d’origine Américaine, accompagné par son producteur, Ibrahim Bancoura de nationalité Guinéenne, leur a été présenté. Invité à ce festival, le jeune rappeur a fait un avant-gout de l’évènement. Après sa prestation, il a expliqué : « notre présence c’est pour découvrir la culture malienne, en vue de faire un mélange dans la musique au niveau des instruments traditionnels ».

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de