• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    La MINUSMA condamne fermement l’attaque contre le camp onusien à Kidal

    Tessalit, le 22 mars 2018 – La MINUSMA condamne de la façon la plus ferme l’attaque perpétrée contre le camp de la mission à Kidal. Tôt ce matin, le camp de la MINUSMA a en effet été la cible de tirs indirects aux mortiers. Selon les rapports préliminaires, des

    Nord du Mali : Gatia-MSA annoncent la neutralisation de Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi

    « Almahmoud Ag Iddar Alias Mokossi le numéro trois (3) de l’organisation criminelle sévissant dans la zone, ainsi que six (6) autres bandits ont été́ neutralisés, trois (3) bandits immobilisés en instance d’être remis aux autorités, quatre (4) véhicules

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Festival Acoustik Bamako 2018 : Une programmation essentiellement malienne

    mercredi 24 janvier 2018 , par Assane Koné

    Si pour ces deux premières éditions, le Festival Acoustik Bamako, avait une programmation qui faisait appel à des artistes de l’extérieur du Mali et souvent même d’Afrique, cette année, l’éditons de 2018, va se baser sur des artistes et des groupes d’artistes essentiellement maliens : Gambari Band, Amadou & Mariam, Cheick Tidiane Seck, Boubacar Traoré dit Kar Kar, M’Bouillé Koité et l’harmoniciste français Vincent Bucher.

    Dans un communiqué de presse, l’organisation du Festival Acoustik Bamako annonce : « l’édition spéciale du 24 au 26 janvier 2018 sera entièrement dédiée à Marc-Antoine Moreau dit Marco, décédé le 5 décembre 2017, des suites de complications consécutives à une crise de paludisme ».

    Avant d’ajouter que on aura à l’affiche, « une programmation exceptionnelle centrée sur les différents courants musicaux du Mali : Gambari Band et sa tradition mandingue, la pop rafraichissante d’Amadou & Mariam, le jazz de Cheick Tidiane Seck version acoustique avec invités, le blues de Boubacar Traoré dit Kar Kar accompagné de l’inénarrable harmoniciste français Vincent Bucher et enfin le bouillonnant M’Bouillé Koité, lauréat du Prix Talent découverte RFI 2017, cette fois en acoustique ». Le communiqué précise que « tous ces artistes ont une actualité discographique qu’ils nous feront découvrir lors de ces deux fabuleuses soirées ».

    Il faut rappeler que l’organisation de cette activité culturelle nous avait habitués à des artistes têtes d’affiche qui nous venaient d’ailleurs. Vous vous souvenez que lors du FAB 2006, l’opportunité a été donnée aux maliens de découvrir l’artiste britannique Damon Albarn, en sa qualité t l’invité d’honneur.

    En 2017, lors du FAB, c’était au tour de Matthieu Chedid dit –M-, présenté comme l’un des plus grands artistes de la scène musicale française actuelle, de réserver au public bamakois les premiers concerts de l’album LAMOMALI, sorti en mars 2017. Et aujourd’hui cet album a remporté le disque de platine et est interprété dans les plus grandes salles et festivals de France.

    C’est partant du constat que Bamako, capitale du Mali, n’avait pas un festival propre a lui, que Diabateba Music et l’Institut français du Mali, se sont donnés la main pour instituer le Festival Acoustik Bamako (FAB). Dès sa création, cette manifestation a été voulue comme « un forum d’échange culturel, une occasion de mettre en valeur la richesse unique du pays et de ses nombreuses traditions musicales, un rendez-vous international annuel dans la capitale pour les musiciens, les mélomanes et le grand public ».

    « Le festival met l’accent sur des projets de collaboration entre musiciens locaux et étrangers, couvrant une grande variété de styles et de cultures et les différentes familles d’instruments acoustiques, traditionnels et modernes. Qu’ils soient grattés, soufflés, joués avec archet ou frappés, les instruments acoustiques se marient harmonieusement avec les instruments amplifiés et le chant, créant une expérience musicale forte », a indiqué le communiqué.

    Assane Koné

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce