| |

Festival AG’NA 2021 : La consécration de Delphine Mounkoro

mercredi 3 mars 2021

A force de travailler, l’artiste musicienne Delphine Mounkoro est en passe de devenir une valeur sûre de la musique de l’aire culturelle du pays bobo. Par son talent, sa maîtrise de la scène, la symbiose entre sa voix et une orchestration mélodieuse, elle a convaincu plus d’un de sa maîtrise des grandes scènes, le vendredi 26 février 2021, lors de sa prestation dans le cadre de la 2ème édition du Festival AG’NA.

« Travailler, travailler, toujours travailler et encore travailler. Seul le travail paye ». Ce conseil plusieurs fois répété aux artistes maliens, semble avoir eu une adepte en la personne de Delphine Mounkoro et de ses musiciens.

La Delphine Mounkoro qui était sur la scène à Koulikoro, le vendredi 26 février 2021, n’a rien à voir avec l’artiste débutante et fébrile que nous avons découvert, il y a quelques années de cela. Aujourd’hui, à force de travailler, elle est plus sûre d’elle. Et, cela se voit par sa maîtrise des techniques qui caractérisent un artiste qui veut compter. En, tout cas, accompagné d’un orchestre, avec lequel elle évolue en parfaite harmonie et en symbiose, elle a servi un spectacle de haut niveau aux nombreux festivaliers qui étaient sur l’île désert à Koulikoro dans le cadre de AG’NA 2021. Pour le bonheur des festivaliers, Delphine Mounkoro a proposé quatre morceaux de son riche répertoire dans un style-tradi-moderne bwa.

De son titre « Tereté » à « Bazani », en passant par « Oyi a bô, ô wa wè za » et « Gnoulou- wa mi ho wan wan », Delphine Mounkoro a démontré sa maîtrise de la technique du chant. Choriste de plusieurs grandes stars maliennes pendant de longues années, elle a eu le temps de comprendre ce qu’on appelle la présence scénique. Oui, Delphine Mounkoro a compris qu’il ne suffit pas de savoir chanter pour tenir un public en haleine. Elle est parvenue au fil des années à acquérir des qualités qui lui font imposer son talent. Du coup, elle arrive sur scène à s’imposer à son public, qui n’a d’autre choix que de la suivre. Mieux, de se laisser entraîner sur la piste de danse pour esquisser des pas de danse.

A force de maîtrise, sa voix grave, est devenue un atout, qu’elle arrive à mélanger à la sonorité des instruments de ses 5 musiciens qui l’accompagnent sur scène. Delphine Mounkoro est aujourd’hui en passe d’atteindre le niveau des artistes qui sont parvenus à développer une personnalité qui produit un puissant attrait sur les spectateurs. Et, seul le travail permet à un artiste d’atteindre ce niveau. Oui, Delphine Mounkoro à AG’NA 2021, c’était parfait. Mais, nous croyons qu’elle peut encore pousser le bouchon plus loin pour atteindre une sublimation de son auditoire.

Mais, en attendant cette autre étape, qui va annoncer la consécration définitive de cette artiste qui se soucie de la promotion de la musique bobo, il faut tout simplement retenir que Delphine Mounkoro est enfin prête pour affronter n’importe quelle scène à travers le monde. Pourvu qu’on lui donne sa chance pour s’exprimer.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav