Version imprimable de cet article Version imprimable | |

FESPACO 2019 : Le Mali sera au rendez-vous avec « BARKOMO »

mercredi 16 janvier 2019

Du 23 février au 2 mars 2019, Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, va abriter la 26ème édition du FESPACO, placée sous le thème « Mémoire et avenir des cinémas africains ». Et, le Mali, par la grâce de Dieu, sera présent à cette édition qui célébrera le cinquantenaire de la biennale du cinéma africain. « BARKOMO » ou la grotte en Dogon, est le titre du film long métrage de fiction de va représenter le Mali dans la compétition long métrage de Aboubacar Bablé Draba et Boukary Ombotimbé, qui va représenter le Mali.

Le lundi 15 janvier 2019, depuis le siège d l’UNESCO à Paris, Ardiouma Soma, Délégué général du Festival panafricain du cinéma et de l’audiovisuel de Ouagadougou (FESPACO), a levé le voir sur la liste des films de fiction long métrage, retenus pour la compétition officielle.

Un par la grâce de Dieu, un film malien, sur les trois proposés, a été retenu. Au moment, où tous les professionnels du secteur du cinéma au Mali, s’attendaient de voir soit « CHEITANE », le dernier film de Assane Kouyaté, Produit par le CNCM ou « NOGOCHI » de Toumani Sangaré, parmi la sélection pour la compétition officielle du FESPACO 2019, la surprise est venue du côté de deux jeunes : Aboubacar Bablé Draba et Boukary Ombotimbé.

Pratiquement inconnus au bataillon, et comme sortis Barkomo d’une grotte en Dogon, (au sens propre et au sens figuré pour l’un d’entre eux), ils s’installent désormais en demeure dans le microcosme restreint des réalisateurs maliens, même si certains pourraient penser que c’est par effraction. Dans tous les cas, n’eut été leur réalisation, le drapeau malien serait en berne au FESPACO 2019.

Dans la discrétion, dans un petit village Dogon du nom de Barkomo, situé à environs 80 km de Bandiagara, coupés de toute civilisation, ils ont tourné un film à petit budget, avec des comédiens qui ont pratiquement tous joué gratuitement, pour émerveiller le comité de sélection (fiction long métrage) du FESPACO 2019.

Eh ! Oui ! C’est grâce à l’engagement volontariste de jeunes maliens, que le Mali sera présent au FESPACO 2019. Pratiquement sans moyens, mais convaincus de leur talent, Aboubacar Bablé Draba et Boukary Ombotimbé, ont décidé de graver leur nom en lettre d’or dans les anales du festival panafricain du cinéma qui va célébrer son cinquantième anniversaire du 23 février au 2 mars 2019.

La liste des 20 films en compétition FICTION LONG MÉTRAGE

C’est un total de 20 films de 16 pays qui ont été retenus : Mali, Burkina Faso, Tunisie, Tanzanie, Egypte, Ghana, Kenya, Côte d’Ivoire, Cameroun, Mozambique, Maroc, Soudan, Rwanda, Afrique du Sud, Algérie et Nigeria. Le Burkina Faso a le plus grand nombre de films retenus (trois), suivi de l’Afrique du Sud et de la Tunisie, qui sont chacune, représentées par deux films.

1- FIVE FINGERS FOR MARSEILLES de Michael MATTHEWS d’Afrique du Sud

2- SEW THE WINTER TO MY SKIN de Qubeka JAHMIL X.T d’Afrique du Sud

3- ILA AKHIR EZZAMAN (JUSQU’A LA FIN DES TEMPS) de Yasmine CHOUIKH d’Algérie

4- DESRANCES de Apolline TRAORE du Burkina Faso

5- DUGA (LES CHAROGNARDS) de Abdoulaye DAO/ Hervé Eric LENGANI du Burkina Faso

6- HAKILITAN (MEMOIRE EN FUITE) de Issiaka KONATE du Burkina Faso

7- MIRACULOUS WEAPONS (LES ARMES MIRACULEUSES) Jean-Pierre BEKOLO du Cameroun

8- RESOLUTION de Boris OUE/ Marcel SAGNE de la Côte d’Ivoire

9- KARMA de Khaled YOUSSEF d’Egypte

10- KETEKE de Peter SEDUFIA du Ghana

11- RAFIKI de Wanuri KAHUI du Kenya

12- BARKOMO (LA GROTTE) de Aboubacar Bablé DRABA & Boucary OMBOTIMBÉ du Mali

13- INDIGO de Selma BARGACH du Maroc

14- MABATA BATA de Joao Luis SOL DE CARVALHO du Mozambique

15- HAKKUNDE de Oluseyi Asurf AMUWA du Nigeria

16- THE MERCY OF THE JUNGLE de Joel KAREKEZI du Rwanda

17- AKASHA de Hajooj KUKA du Soudan

18- T-JUNCTION de Amil SHIVJI de la Tanzanie

19- FATWA de Mahmoud BEN MAHMOUD de la Tunisie

20- REGARDE-MOI (LOOK AT ME) de Nejib BELKADHI de la Tunisie

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de