Version imprimable de cet article Version imprimable | |

FEMAFOOT : Le Collectif des Ligues et Clubs Majoritaires déterre la hache de guerre ?

jeudi 25 janvier 2018

Dans une lettre adressée à Madame la Présidente du Comité de normalisation de la Fédération Malienne de Football par le Collectif des Ligues et Clubs Majoritaires de la Fédération Malienne de Football, le ton est monté d’un cran dans un espace qu’on croyait apaisé depuis l’initiative de la FIFA et de la CAF. Le Le Collectif des Ligues et Clubs Majoritaires demande le limogeage pur et simple du secrétaire général de la FEMAFOOT et énumère un certain nombre de conditions. La question : Le Collectif des Ligues et Clubs Majoritaires veut-t-il déterrer la hache de guerre ? Lisez l’intégralité de la lettre !

Le Collectif des Ligues et Clubs Majoritaires de la Fédération Malienne de Football composé de : Ligues régionales : Kayes, Bamako, Ségou, Tombouctou, Gao, Kidal,
Clubs de ligue 1 : Club Olympique de Bamako (COB), Centre Salif Keita (CSK), Djoliba AC, Mamahira de Kati, CS Duguwolofila, Association Sportive de Bamako (ASB), US Kita, Avenir de Tombouctou, AS Savana de Mopti, Clubs de ligue 2 : AS Korofina, FC Gaoussou, Burumassa de Kati, FC Balanzan de Ségou, Alfarouk de Tombouctou, AS Sahel de Gao, Attar Club de Kidal, Association membre : Union Nationale des Anciens Footballeurs du Mali (UNAFOM),

A
Madame la Présidente du Comité de normalisation de la Fédération Malienne de Football
Bamako

Objet : informations

Madame la Présidente,

Le Collectif des ligues et Clubs majoritaires de la Fédération Malienne de Football se réjouit de la mise en place d’un Comité de normalisation à la direction de notre instance faitière.

En effet, la mise en place de ce Comité est le couronnement d’une longue lutte pour empêcher que notre fédération soit prise en otage et dirigée par des personnes qui pendant près de quatre années ont foulé aux pieds les textes qui régissent notre Association.

C’est l’occasion pour nous de vous féliciter ainsi que tous les membres qui composent votre bureau pour la confiance placée en vous.

Les défis à relever sont nombreux et ardus, cependant, nous ne doutons ni de la compétence encore moins de la probité de certains membres de ce Comité.

Aussi, pour mener à bien votre mission, il nous parait opportun d’attirer votre attention sur les points suivants :

1. La divulgation de votre feuille de route,
2. La partialité et l’incompétence du Secrétaire général qui sans tarder doit être démis de ses fonctions en se fondant sur l’article 81.2 de nos statuts ;
3. Le règlement de tous les problèmes relatifs à la légitimité de certains membres afin de pouvoir désigner leurs représentants légaux.

D’une part, la convocation des représentants des ligues et clubs de ligue 1 et de ligue 2 dans ses conditions par un secrétaire impartial nous ramène à la mauvaise convocation de l’Assemblée avortée du 08 octobre 2017 qui a conduit à la mise en place de ce Comité de normalisation.

D’autre part, la convocation des représentants certains membres du Collectif comme les ligues et clubs de Kayes, Tombouctou, Gao, situés à des milliers de kilomètres de Bamako à 24 heures d’une rencontre sans déterminer les conditions et sans être précis pour le cas des clubs de deuxième division prouvent à suffisance l’amateurisme et le manque de considération qu’il accorde à ces structures.

Les membres du Collectif ne sont pas prêts à aller se donner en spectacle pour une seconde fois au moment où nous pensons que le Comité de normalisation est là pour remettre le tout dans l’ordre.

Toutefois, le Collectif réaffirme une fois de plus son soutien au Comité de Normalisation pour réussir sa mission de pacification et normalisation de notre football.

Recevez, Madame la Présidente, l’expression de notre franche collaboration.

Bamako, le 24 Janvier 2018
P/Le Président du Collectif
Mamadou Dipa FANE

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en