| |

Exposition photos : L’AMAP invite les maliens à revisiter la révolution de mars 1991

mardi 23 mars 2021

Dans le cadre d’un devoir de mémoire et en vu de contribuer à une prise de conscience de l’importance de l’étape historique de la vie de notre pays, que constitue le 26 mars 1991, l’Agence Malienne de Presse et de Publicité (AMAP) se propose d’organiser une exposition photos sous le thème : « Un regard sur le passé ». Le vernissage est prévu le jeudi 25 mars 2021 au Musée national du Mali.

A travers cette exposition, l’AMAP se propose de faire comprendre l’importance du 26 Mars par les Maliens de toutes les générations ; rappeler les péripéties de ce mouvement populaire ayant abouti à la démocratie dans notre pays ; développer chez la jeunesse du Mali une conscience démocratique et un sens du patriotisme ; rappeler le devoir de reconnaissance envers les martyrs ; contribuer à l’ancrage d’une culture de la paix et de la cohésion sociale ; et faire mieux connaître au grand public le service photos de l’AMAP.

Pour cela, l’AMAP a concocté un programme très attractif. En plus du vernissage de l’exposition photos qui aura lieu au Musée national, sous la présidence du Premier ministre, Chef du Gouvernement, l’AMAP a prévu l’ organisation de l’itinérance de l’exposition photos sur les places publiques et dans les établissements scolaires et universitaires. Pour boucler, la boucle, les amoureux de la photographie au Mali auront droit à un catalogue que l’AMAP se propose de réaliser.

Concrètement, l’exposition photo durera un mois (du 25 mars au 26 Avril 2021). Et, après une semaine au Musée national du Mali, les photos seront exposées sur des places publiques et dans des établissements scolaires et universitaires.

L’histoire contemporaine du Mali a été marquée par 3 évènements : l’Indépendance, le coup d’État militaire du 19 novembre 1968 et la révolution de mars 1991. Et, c’est ce dernier évènement qui va être concerné par l’exposition photos de l’AMAP.

Selon une synthèse de l’AMAP, « plus d’une semaine durant les jeunes, les femmes sont sortis à l’appel des associations comme l’Association des élèves et étudiants du Mali (AEEM), l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), le Baro Malien, l’Association malienne pour la défense des droits de l’homme (AMDH), l’Association des jeunes pour la démocratie et le progrès(AJDP), l’Association des demandeurs et initiateur d’emploie (ADIDE), la Jeunesse libre et démocratique (JLD), l’Alliance pour la démocratie au Mali (ADEMA) et le Congrès d’initiative démocratique (CID) pour contester à visage découvert le régime de parti unique de l’Union démocratique du peuple malien (UDPM) ».

Et, d’ajouter qu’ « une semaine durant, du 22 au 26 mars 1991, les manifestants ont pris d’assaut toutes les rues de Bamako, de Kayes, de Koulikoro, de Sikasso, de Ségou, de Mopti, de Gao et de Tombouctou ». La note de synthèse précise qu’ « Elles ont été réprimées par les forces de l’ordre occasionnant des centaines de morts ».

« Pour la première fois, notre pays venait d’enregistrer au tant de victimes sous les balles de ses propres fils. Ces différentes associations s’unissent en Mouvement démocratique afin de parachever la lutte du peuple malien.

C’est ainsi que l’armée pris ses responsabilités pour renverser le régime du Général Moussa Traoré….. Et, le Mali devient un pays démocratique », indique la note de synthèse de l’AMAP.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav