Etablissements scolaires en Commune I : Fonds ADARS (Banque mondiale-FMI) détournés

lundi 12 novembre 2018

Les Fonds ADARS, financés par la Banque mondiale et le Fonds monétaire international (FMI) (estimés à 100 milliards de francs CFA par an) destinés à l’achat d’équipements scolaires dans les écoles publiques auraient pris des destinations inconnues en commune I. Ces fonds sont partagés chaque année à Bamako entre les établissements scolaires publics.

A la rentrée d’octobre 2018, le montant destiné aux établissements de la commune I demeurent introuvables. Interrogés par nos soins, la gérante des fonds à la mairie de Korofina dit n’avoir rien reçu cette année pour l’ouverture des classes. Cependant, le train de vie de Mme M. a virtuellement changé.

L’INTER DE BAMAKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav