• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Emploi et de la Formation : 374 activités prévues en 2017

    mardi 14 février 2017 , par Assane Koné

    Après avoir évalué la mise en œuvre du Programme de Travail annuel (PTA) 2016, les quinze (15) structures du Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle ont examiné et validé le PTA 2017 en présence du ministre Mahamane BABY qui a présidé en personne les travaux, à l’hôtel Fanta N’Dongo de Ségou, les 09 et 10 février 2017.

    « Le présent atelier se tient dans un contexte marqué, en plus des programmes d’activités des structures, par la mise en œuvre, au niveau du Département, de grands projets structurants dont l’impact doit contribuer à améliorer les conditions de vie de nos populations », a balisé le ministre BABY, en référence notamment au Projet de Développement des Compétences et Emploi des Jeunes (PROCEJ), au Projet de Formation Professionnelle, Insertion et appui à l’Entreprenariat des jeunes Ruraux (FIER) et au Projet Amélioration de la Compétitivité des Entreprises par la Formation (ACEFOR).

    Car, a-t-il justifié, les questions d’emploi et de qualification professionnelle constituent aujourd’hui un véritable défi pour notre pays.

    Pour relever ce défi, le Gouvernement de la République du Mali s’est doté de référents essentiels que sont les documents-cadres de Politiques Nationales de l’Emploi et de Formation Professionnelle, a soutenu le ministre BABY.

    Ces documents-cadres, a-t-il rappelé, « sont dotés chacun d’un Plan d’Action Opérationnel (PAO) et s’inscrivent parfaitement dans le sillage du Cadre stratégique pour la Relance économique et le Développement durable (CREDD) ».

    En termes de perspectives, 374 activités sont programmées en 2017 contre 344 au titre de l’année 2016 pour un taux d’exécution de 72%.

    « En effet, sur les 344 activités programmées en 2016, 217 ont été réalisées, 60 sont en cours de réalisation et 77 n’ont pas été réalisées », a précisé le ministre BABY.
    Ce résultat traduit l’engagement des structures en vue d’atteindre les objectifs assignés au Département en matière de d’emploi et de formation professionnelle, a-t-il félicité.
    « Je vous encourage, cependant, à persévérer davantage dans l’effort afin que le taux de réalisation des activités programmées en 2017 soit nettement meilleur que celui de 2016 », a exhorté le ministre BABY.

    En plus d’être réaliste, le PTA 2017 prend en compte la vision de Son Excellence Monsieur Ibrahim Boubacar KEITA, Président de la République, Chef de l’Etat, en matière formation professionnelle et d’emploi des jeunes, mais aussi, il s’inscrit en droite ligne de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, dont la mise en œuvre permettra de ramener la paix et la stabilité au Mali, a-t-il noté avec satisfaction.
    Rendez-vous est pris pour la troisième retraite du genre, en 2018, avec pour but l’évaluation du PTA 2017 et l’examen du PTA 2018, par rapport à leur cohérence respective avec les politiques et stratégies définies à travers le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) 2013-2018.

    Source : CCOM/MEFP

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce