Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Emploi des jeunes : Le PNUD et le Royaume de Norvège forment des jeunes maliens

lundi 14 août 2017

50 jeunes formés en teinture et saponification ont reçu le mardi 8 août 2017 des kits composés de matériel de travail devant aider à la création de leur entreprise.

La cérémonie qui s’est tenue au centre d’apprentissage de Missabougou a également été marquée par le démarrage de la nouvelle session de formation en faveur de 50 autres jeunes (25 filles, 25 garçons) en coiffure esthétique, transformation agroalimentaire, carrelage et plomberie.

Ces deux activités s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Réinsertion socio-économique des jeunes à Tombouctou, Gao et Mopti » appuyé par le Royaume de Norvège pour un montant d’environ 1.6 milliards FCFA pour la période 2016-2018.

Maleye Diop, Directeur Pays par intérim du PNUD et Directeur des programmes a rappelé l’engagement du PNUD et salué l’appui de la Norvège.

« En organisant cette série de formation le système des Nations Unies en général et le PNUD en particulier, conformément à son mandat appuie les efforts du gouvernement pour lutter efficacement contre la migration irrégulière des jeunes en leur offrant des opportunités d’emplois dans leur milieu d’origine à travers l’apprentissage dans les corps de métiers porteurs et la dotation en kits pour faciliter leur insertion dans le tissu économique et social. Permettez –moi donc de remercier le Royaume de la Norvège pour ce partenariat fécond et son engagement constant en faveur de la promotion socio-économique de la jeunesse malienne », a-t-il indiqué.

Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et de la construction citoyenne a salué les efforts du PNUD et des agences du système des Nations Unies, qui a-t ’il déclaré, sont conformes à la vision du Gouvernement en matière d’emploi des jeunes. Il a également remercié la Norvège pour son appui à la mise en œuvre du projet.

Les jeunes bénéficiaires ont présenté quelques produits réalisés au cours de leur apprentissage.

Le programme Conjoint « Jeunesse et Résilience » a été lancé suite à la crise de 2012, en vue de répondre au problème de chômage des jeunes dans les zones affectées par le conflit (Tombouctou, Gao et Mopti) ainsi qu’à Bamako au niveau des communes III et VI du District.

Le programme pilote a alors été mis en œuvre conjointement par le PNUD, le BIT, le FNUAP et l’OMS. Il a permis entre autres :

- La création de 1000 emplois temporaires en faveur des jeunes engagés dans des activités à haute intensité de main-d’œuvre (HIMO) liées principalement au curage de caniveaux, au ramassage des ordures et à l’évacuation des boues ;
- La réhabilitation et l’équipement du Camp de Jeunesse de Soufouroulaye à Mopti à hauteur de 230 millions de FCFA ;
- La formation par apprentissage et l’insertion socioprofessionnelle de 400 jeunes

Adam Maiga
Communications analyst
Immeuble Badala
BP 120 Bamako, Mali
Switchboard : +223 44 98 03 20
Mobile Phone : + 223 75 99 52 63
site internet : www.ml.undp.org
www.undp.org Follow us

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques