Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

jeudi 16 août 2018

« Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que cette proclamation ait eu lieu rapidement, afin que la deuxième étape chronologique des résultats, qui seront proclamés définitivement par l’instance suprême nationale qu’est la Cour Constitutionnelle après avoir vidé tout contentieux électoral dû à tous recours éventuels des candidats en lice, soit enfin enclenchée », indique le Communiqué N°2 du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe. Lisez l’intégralité du document !

COMMUNIQUE N° 2 DE SUIVI DE MISSION RELATIF A LA PROCLAMATION PROVISOIRE DES RESULTATS DU SECOND TOUR DE LA PRESIDENTIELLE MALIENNE TENUE LE 12 AOÛT 2018 ET NOTRE APPEL AU CALME ET A LA RESPONSABILITE POST-ELECTORALE POUR LE MALI ET LA STABILITE SOUS REGIONALE, PAR LE SUIVI ET LA MISE EN ŒUVRE PAR LES POLITIQUES MALIENS, DU CODE DE BONNE CONDUITE SIGNE DE TOUS, SOUS L’EGIDE DU NATIONAL DEMOCRATIC INSTITUTE EN ABREGE NDI

Prévus pour être publics au plus tard 5 jours après le scrutin, sous peine de forclusion, et ceci de fort belle manière qu’il convient à titre d’exemple pour l’Afrique de saluer le Mali pour cette célérité exemplaire, voilà en ce jeudi 16 Août 2018, soit 24 heures avant le délai prescrit par la Loi électorale, le Mali , par le truchement de l’acteur chronologique premier de proclamation des résultats conformément aux dispositions électorales en vigueur au Mali, vient de tenir et de relever encore un autre défi pour le Mali, par la proclamation provisoire des résultats du second tour de la présidentielle malienne, tenu le 12 Août 2018.

Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que cette proclamation ait eu lieu rapidement, afin que la deuxième étape chronologique des résultats, qui seront proclamés définitivement par l’instance suprême nationale qu’est la Cour Constitutionnelle après avoir vidé tout contentieux électoral dû à tous recours éventuels des candidats en lice, soit enfin enclenchée.

Notre Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société civile africaine et de la Diaspora en Europe en abrégé CPOE Afrique Diasporas, en droite ligne de certains points saillants de son point de presse relatif à ce 2ème tour déclamé à Bamako en date du 14 Août 2018, et en suite logique pour appui au lancement du message de paix en vue d’un processus post électoral calme et respectueux, appel lancé par les structures onusiennes, en symbiose avec l’Union Africaine, la CEDEAO et l’Union Européenne à l’endroit des politiques maliens, en vue de l’élévation de leur sens de responsabilité, à toujours garder pour le Mali, en ayant recours en cas de besoin, en cas de contestations quelconques, à toutes voies légales prévues par la loi en République du Mali, notre Mission invite ainsi les politiques, à ne point se déroger du Code de bonne conduite qu’ils s’étaient accordé et avaient signé sous l’égide du National Democratic Institute en abrégé NDI.

La conséquence régionale de la présidentielle malienne, en termes d’affermissement et de consolidation de l’Etat malien devant rester une priorité de responsabilité des acteurs maliens, non seulement pour le Mali, mais aussi et surtout pour la sous-région ouest africaine, puisse la sagesse animer les uns et les autres, à ne point renier les divers engagements pris et souscrits par eux, dont celui du Code de Bonne conduite qui en appelle chacun à assumer ses responsabilités, conformément à ce code de bonne conduite.

Le Mali devant rester d’abord et avant tout la priorité des Maliens, sans oublier également la sous-région ouest africaine, notre Mission exhorte tous, face aux divers périls qui hantent la paix dans la sous-région ouest africaine, d’avoir à l’idée et de ne se laisser guider que à cet idéal de paix pour aller de l’avant, tant pour la sous-région ouest africaine en général, que pour le Mali en particulier.

Dieu bénisse le Mali et ses fils pour un climat post électoral apaisé, digne de ses populations qui savent se transcender, à chaque instant pour le Mali, et rien que pour le Mali.

Fait à Bamako, le16 Août 2018

Pour le Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe (en abrégé CPOE Afrique –Diasporas)

LE CHEF DE MISSION AU MALI,
COSME ADANDOZAN ROMANUS Contact : 72 68 53 37

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.