• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Election présidentielle au Mali : l’Appel au calme du Consortium Panafricain des Observateurs Electoraux de la Société Civile Africaine et de la Diaspora en Europe

    « Cette proclamation provisoire qui provient après une centralisation et consolidation des résultats en toute transparence devant les représentants des candidats et aussi en présence d’observateurs nationaux et internationaux, notre Consortium se félicite que

    Présidentielle au Mali/ MIOE-O2A : « le 2ème tour de l’élection présidentielle … a été libre, transparente et équitable »

    « La mission Internationale d’Observation Electorale des ONG et Associations Africaines (MIOE-O2A) considère que le second tour de l’élection présidentielle du 12 août 2018 a été libre, transparente et équitable ». La déclaration a été faite Tetevi Nyatefe Eli,

    Second tour de la présidentielle au Mali : Que dit la Mission d’observation électorale de la société civile africaine ?

    "Nonobstant quelques insuffisances, La mission d’observation électorale de la société civile africaine (LA MOESCA) s’accorde pour affirmer que le deuxième tour de l’élection présidentielle du 12 aout 2018 en République du Mali s’est déroulé dans un climat apaisé,

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Election présidentielle/ Aliou Diallo : « Le score qui nous est attribué ne reflète guère la place que nous occupons dans le cœur des maliens »

    vendredi 3 août 2018 , par Assane Koné

    « Je note…clairement que notre victoire nous a été volée du fait d’un très grand nombre d’irrégularités flagrantes et de pratiques politiques d’un autre temps. Ces faits visibles de tous mettent sérieusement en doute la sincérité et la transparence de ce scrutin. Chacun a pu constater le bourrage des urnes dans certaines localités, leur enlèvement illégal ailleurs, la violation de la procédure de dépouillement dans de nombreux bureaux de vote, l’achat massif des consciences ou encore les plus de 200.000 bulletins déclarés nuls », a indiqué Aliou Diallo, le Candidat de la Nouvelle Indépendance, dans une déclaration publiée le 2 août 2018, immédiatement après la publication des résultats du Premier tour de l’élection présidentielle du Mali. Lisez le document !

    Chers amis,
    Forces du changement,

    La proclamation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 29 Juillet 2018 par le Ministre de l’administration territoriale m’offre l’occasion de remercier tous ceux qui ont voté pour moi et l’ensemble de mes soutiens pour leur mobilisation extraordinaire tout le long de ce long et riche parcours.

    Je suis fier et heureux de constater que notre projet pour une Nouvelle Indépendance a enregistré une adhésion massive et populaire qui nous permet de nous hisser aujourd’hui au rang des principales forces politiques du Mali. Pour une toute première participation électorale, je crois donc que nous pouvons être largement satisfaits de notre prouesse.

    Notre œuvre ne fait que commencer. Restons mobilisés. Nous devons continuer sur la voie que nous avons tracée pour obtenir le changement que nous souhaitons dans ce pays.

    Je note tout de même clairement que notre victoire nous a été volée du fait d’un très grand nombre d’irrégularités flagrantes et de pratiques politiques d’un autre temps. Ces faits visibles de tous mettent sérieusement en doute la sincérité et la transparence de ce scrutin.

    Chacun a pu constater le bourrage des urnes dans certaines localités, leur enlèvement illégal ailleurs, la violation de la procédure de dépouillement dans de nombreux bureaux de vote, l’achat massif des consciences ou encore les plus de 200.000 bulletins déclarés nuls.

    J’estime pour ma part que ces irrégularités et ces faits graves ont largement contribué à positionner certains candidats dans des rangs qui ne leurs reviennent pas. Je reste convaincu que si ce scrutin était réellement sincère et transparent, notre projet pour une Nouvelle Indépendance aurait été largement en tête de ce scrutin. C’est pourquoi, dès à présent, j’ai invité mes conseils juridiques à introduire des recours auprès des autorités compétentes afin de nous rétablir dans nos droits. Nous ne sommes pas prêts à abdiquer de la sorte, le score qui nous est attribué ne reflète guère la place que nous occupons dans le cœur des maliens.

    Dans les prochains jours, je suis convaincu que nos recours à la Cour Constitutionnelle permettront de rehausser très significativement notre score.

    Chers amis,

    Une nouvelle force politique est née. Une force politique qui sera la locomotive du changement auquel aspire notre vaillant Peuple. En nous hissant parmi les favoris, nous avons franchi une grande étape. À nous de continuer sur cette voie, celle qui permettra de rendre le Mali à son Peuple par la Paix, la Solidarité et la Prospérité !

    Aliou Diallo
    Candidat de la Nouvelle Indépendance

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce