Version imprimable de cet article Version imprimable | |

EAUX ET FORET DE KAYES : Pourquoi le Directeur régional a été relevé ?

mardi 5 novembre 2019

Engagés dans une enquête intitulée « Silence le Directeur régional vend les postes de Chefs de cantonnement au plus offrant », nous avons appris que ses supérieurs hiérarchiques ne supportant pas son comportement ont décidé de le relever.

Convaincu d’être militant du parti au Pouvoir, le Colonel Alfousseny Séméga, disait à qui voulait l’entendre qu’il était protégé en haut lieu par une ponte du pouvoir qui siège au niveau de l’Assemblée nationale. Et, fort de ce soutien, il n’avait peur de rien et ne reculait devant rien pour soutirer de l’argent à ses subalternes.

Depuis des mois, on avait des échos par rapport aux écarts de comportement du Colonel Major Alfousseny Séméga dans le traitement de son personnel au niveau de la région de Kayes. La grogne montait et de nombreux agents des Eaux et forêts commençaient à bourdonner. Certains étaient même allés jusqu’à entrevoir la possibilité de faire une grève pour dénoncer le comportement du Directeur régional des Eaux et forêts de Kayes.

« Chez nous ici, à Kayes, le Colonel Major Alfousseny Semega, Directeur régional des Eaux et forêts de Kayes, à une autre vision du service des Eaux et Forêts dont la gestion lui a été confiée par l’Etat », nous a indiqué un agent des Eaux forêts dans la région de Kayes. « Ils pensent que le service des Eaux et Forêts fait partie de son patrimoine et il en fait ce qu’il veut », a-t-il ajouté. Avant de dénoncer le Directeur régional des Eaux et forêts de Kayes. Selon lui, sans aucune gêne, il mettait en vente aux enchères publiques les différents postes de Chefs de cantonnement des Eaux et forêts dans la région de Kayes. « Depuis son arrivée à la Direction régionale des Eaux et Forêts de Kayes, seul les Chefs de cantonnement qui ont accepté de lui verser des sommes de 1,5 à 2 millions de FCFA, sont restés à leur poste. Tous les autres ont déjà été mutés plusieurs fois », nous a indiqué un autre interlocuteur.

Selon des informations qui circulent dans le milieu des agents des eaux et forêt de la région de Kayes, pour son pèlerinage à la Mecque, le Colonel Major Alfousseny Séméga, Directeur régional des Eaux et Forêts à Kayes, a mis à contribution tous les chefs de cantonnement forestier. « Tous ceux qui ont refusé de contribuer au financement du séjour du Directeur régional aux lieux saints de l’islam ont senti sa colère. Pour la plupart, ils ont été muté ». Cette indiscrétion est aujourd’hui connue dans le milieu des agents des Eaux et Forêts du Mali. L’on y raconte aussi que de la Mecque, il a imposé au Chef de cantonnement forestier de Kéniéba de lui trouver un nouveau moteur pour sa voiture avensis. Aujourd’hui, tous sont convaincus que c’est parce que ce dernier ne s’est pas exécuté qu’il a été relevé dès le retour du Directeur régional de la Mecque, alors qu’il venait d’arriver à son poste de Kéniéba il y a seulement 4 mois.

Du côté de Kouroukoto, les agents des Eaux et forêts dénoncent le remplacement d’un ancien technicien des Eaux et forêts, par un agent qui vient d’être titularisé.

Mais, le haut fait du Colonel Major Alfousseny Séméga qui risque de couler beaucoup d’encre et de salive, s’est sa décision de mutation du Chef de cantonnement de Toukoto qui relève de Kita, à Faléa qui relève de Kéniéba.

Heureusement qu’il a été sanctionné à titre d’exemple pour tous les cadres maliens qui vont vouloir se comporter comme lui. Si non, nous nous posions un certain nombre de questions. Avant qu’on ne le relève de son poste, nous avons tenté le joindre à plusieurs reprises par téléphone pour recueillir son avis sur tous les méfaits qu’on lui reprochait. A chaque fois, il nous envoyait balader en prétextant qu’il était en réunion et qu’il allait nous rappeler.

Mais, même relever, et oui égard à la gravité des actes posés par le Directeur régional des Eaux et Forêts de Kayes, l’on est en droit de savoir qui l’homme politique qui est derrière le directeur des eaux et forêts de Kayes ? Pourquoi ses supérieurs hiérarchiques, notamment le Directeur national des eaux et forêts, sûrement informé de son comportement qui tranche avec la bonne marche du service public, n’a pas rapidement pris une décision à son encontre ? Pourquoi le Directeur régional des Eaux et forêts de Kayes se comportait comme un éléphant dans un magasin de porcelaine ?

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.