Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Développement socio-économique du Mandé : CJM-Mali lance ses activités de l’année 2017

mardi 2 mai 2017

Les responsables de la Coordination des Jeunes du Mandé (CJM) ont animé, le samedi 29 avril 2017, à la Maison de la Presse, une conférence de presse. Cette rencontre a permis aux membres de la CJM de procéder au lancement de leurs activités 2017, de s’exprimer sur la vie de l’organisation et ses perspectives.

La conférence était animée par Dr Sékou Keita, Président de la CJM et Mohamed Ben Cherif Diabaté, membre du Grand forum du Mandé. On notait la présence de plusieurs membres et sympathisants de la CJM.

Créée en 2013, la Coordination des Jeunes du Mandé est une association apolitique qui a pour objectif principal de contribuer au développement socio-économique et culturel du Mandé en particulier et du Mali en général. Aussi, elle s’attèle à établir les liens de solidarité, d’entraide et de fraternité entre les populations du Mandé, entre les jeunes en particulier.

Coordination regroupe en son sein 115 communes issues du Mandé

« Notre coordination a vu le jour en 2013 quand les jeunes du Mandé ont eu le grand souci de faire la marche commune vers un futur meilleur », a rappelé Dr Sékou Keita, président de la CJM. Avant de préciser que la Coordination regroupe en son sein 115 communes issues du Mandé.

« La coordination des Jeunes du Mandé possède des points focaux dynamiques dans chacune de ces municipalités pour veiller à la bonne réalisation de ses missions, ainsi qu’à la promotion de son credo, qui est de contribuer au développement socio-économique et culturel du Mandé en particulier et du Mali en général », a –t-il expliqué.

L’occasion fut opportune pour Dr Keita de revenir sur le chemin parcouru par l’association depuis sa création à nos jours. « Nous avons mené plusieurs actions de développement, notamment, des soins gratuits et des dons de médicaments dans les zones défavorisées, des journées de reboisement dans plusieurs localités, des activités de sensibilisation sur la question de lutte citoyenne contre l’insécurité, la fraude dans les zones frontalières, la protection de l’environnement, l’enseignement de la citoyenneté dans les écoles rurales, la construction et réhabilitation d’écoles et adductions d’eau potable etc. », a-t-il détaillé.

Pour cette année 2017, la CJM projette de diriger vers le Mandé un certain nombre d’activités s’articulant autour des secteurs sociaux de base. Il s’agit entre autres du secteur de la santé, de l’éducation, de la culture, de l’environnement, de la sécurité, de l’hygiène et de l’assainissement, de l’emploi, de la gouvernance locale etc.

Situation sociopolitique du Mali

Ainsi, la CJM s’est dit sensible à l’évolution sociopolitique et économique du Pays. Il s’agit entre autres de la satisfaction de doléances des agents de la santé, l’installation des autorités intérimaires, la tenue de la conférence d’entente nationale qui constitue un pan dans la mise en ouvre de l’accord pour la paix et la réconciliation. « Nous sommes heureux de constater les efforts louables fournis par les plus hautes autorités dans le sens de faire bouger positivement les lignes malgré un contexte peu favorable. Nous remarquons avec satisfaction les efforts consentis par le gouvernement pour l’apaisement du front social avec la fin de la grève dans le secteur de la santé », a déclaré, Dr Sékou Keita.

Pour sa part Mohamed Ben Cherif Diabaté, membre du grand Forum du Mandé, n’a pas manqué de parler de la bonne collaboration entre les jeunes du Mandé et leurs ainés. Selon lui, les jeunes, à travers leurs nombreuses actions, marchent sur les sillages de leurs prédécesseurs. « Nous aussi à notre temps, suivions les traces de nos ainés qui ont beaucoup contribué au bien-être des populations du Mandé. Donc, c’est une fierté de voir les jeunes en train de continuer dans cette dynamique », s’est réjouit-il. Avant de souhaiter une bonne réussite dans l’atteinte de leurs objectifs.

Moussa Mallé SISSOKO

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de