Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Démystification de la magie : la grande rencontre se déroulera le 8 février 2020

mardi 28 janvier 2020

Le Palais de la culture Amadou Ampaté Ba abritera le 8 février 2020, la grande rencontre des détenteurs des savoirs occultes Africains (ADSOA) et Africa Magie moderne international (AMMI). Elle est placée sous le haut parrainage de Mohamédou Ould Cheickné Bouyé Haïdara. L’information a été donnée par le Professeur Babou Niang, lors d’une conférence de presse.

Le samedi 25 janvier 2020, le professeur Babou Niang, maître suprême de la magie africaine, a animé une conférence de presse à la maison de la presse. L’objectif était de porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale la tenue de la grande rencontre des détenteurs des savoirs Africains, qui se tiendra le 8 février 2020 au Palais de la culture, en vue de mettre leurs connaissances au service de l’Afrique pour lui soigner et lui permettre de vivre normalement.

Le thème de la rencontre est : « la démystification et la guérison de certaines maladies dont celles dites incurables par la médecine moderne ». Pour l’occasion, 200 détenteurs de secrets sont attendus à Bamako. Aussi, une réunion secrète sera organisée afin de voir les problèmes de l’Afrique et du Mali.

A l’entame de ses propos, le conférencier a parlé sur le savoir africain à travers la « démystification de certaines pratiques néfastes de la magie et la guérison de maladies, dont celles dites incurables ». selon lui, ces démystifications ont pour finalité de lutter contre les imposteurs, les illusionnistes et les arnaqueurs à travers : la démystification des multiplicateurs de faux billets de banque, la vulgarisation et la valorisation des connaissances et des savoirs traditionnels africains auprès des populations, l’information, la sensibilisation et la formation des populations sur le traitement de certaines maladies incurables par la médecine moderne, protéger des populations sur les mauvais sorts, les maisons hantées, le développement de l’idée de patriotisme au niveau de la jeunesse africaine en générale et malienne en particulier, de nationaliste de la jeunesse africaine en générale et malienne en particulier.

« L’Afrique possède toutes les formes de magies. Et ces Magies, au sens profond du terme, dont dispose l’Afrique, peuvent protéger le Continent, peuvent soigner les maladies et peuvent grandir l’Afrique », a déclaré Pr BabouNiang. Pour lui il existe quatre sortes de Magie qui sont : la magie blanche (définition et démonstrations), la magie noire (la multiplication des faux billets de banque), la magie rouge (définition et démonstrations), et la magie moderne (définition et démonstrations).

A ses dires, toutes ces magies donnent la possibilité et le plein pouvoir de soigner les maladies qui existent en Afrique et dont les victimes sont les Africains. Telles que : Épilepsie, Maux de reins : Hépatite B &C, Maux d’yeux (glaucome, tension des yeux, cataracte...), Douleurs lombaires, Faiblesses sexuelles, Stérilité (femmes &hommes) : Rhumatismes, Maladies de tension, Maladies de prostate, de nerfs, Colopathie fonctionnelle, Ulcères gastriques, Plaies inguérissables par la médecine moderne, Maladies vénériennes, les envoutements, les maisons hantées, Jeunes drogués, récalcitrants, entres autres sont devenues les maladies des africains.

« Si avant elles se trouvaient sur d’autres continents, aujourd’hui, elles sont les maladies des africains. Ce qui est important de souligner, est qu’il y a des maladies qui existent et sur lesquelles la médecine dite moderne ne peut pas trouver des solutions. Et si nous les ajoutons aux maladies dont nous avons parlé comme le diabète, nous comprenons la vraie souffrance des africains. L’exemple des mauvais sorts. Les mauvais sorts, ne se traitent pas dans les hôpitaux ni dans les cliniques. Les mauvais sorts se traitent par le biais des connaissances secrètes c’est-à dire, le savoir occulte africain. Nous ne concevons pas que soient étouffées les richesses culturelles et traditionnelles de l’Afrique. Notre Mission est de mettre le savoir à la portée des africains », a-t-il conclu.

Rappelons que le professeur Babou Niang est le maître suprême de la magie africaine, il est le président fondateur de l’association africa magie moderne international et le président de l’association des détenteurs des savoirs occultes africains. Le Pr Babou Niang est diplômé des 77 secrets de la magie noire de Bombay en Inde.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav