DROGUE SAISIE PAR L’OCS EN 2019 : 196 personnes interpelées

lundi 1er juin 2020

L’année 2019, a été marquée par une amplification des activités de prévention et de sensibilisation. Au titre des personnes interpelées, ce sont 196 personnes qui ont interpellées, soit 176 trafiquants nationaux et 20 trafiquants étrangers.

Faire le bilan des saisies de drogues et interpellations, le bilan de la coopération avec les partenaires et celui des activités de sensibilisation de l’année 2019, c’est à cet exercice que le directeur général de l’Office central des stupéfiants s’est adonné. C’était au cours d’une conférence de presse tenue, dans les locaux du département de la Sécurité et de la protection civile.

Courant 2019, les unités d’intervention de l’Office central des stupéfiants (OCS), ont mené des activités de surveillance soit sur la base de renseignements ou de ciblage. Ces activités ont abouti à ses saisies de produits et à l’interpellation de suspects de différentes nationalités, de sexes et de catégories socio professionnelles, a affirmé le directeur général de l’OCS, le colonel-magistrat, Adama Tounkara. Les types de stupéfiants saisis sont : 5, 175 tonnes de cannabis, 6 kg d’héroïne, 5,03 kg de cocaïne, 75 kg de hachis. S’agissant des psychotropes, ce sont 170 372 comprimés de tramadol, 15 701 comprimés de Diazépams, 3844 comprimés d’Ephédrine et 112 comprimés de métamphétamine qui ont été saisis par les services du colonel Tounkara.

Au titre des personnes interpelées, au total, dira le directeur de l’OCS, ce sont 196 personnes qui ont été interpellées au cours de l’année 2019. Ces personnes se repartissent : 176 trafiquants nationaux et 20 trafiquants étrangers. Et d’ajouter que 9 nationalités sont impliquées dans ce trafic.

Il a mis l’accent sur le bilan de la coopération avec les partenaires notamment avec l’Ambassade des USA et l’Ambassade de France ; Interpol, l’ONUDC et avec les pays de la sous régionale. Ces renforcements de capacité, a-t-il dit, ont permis d’anticiper sur beaucoup de trafics ou de contribuer à boucler certaines enquêtes soit nationales ou internationales.

L’année 2019, a poursuivit le DG de l’OCS, a été marquée par une amplification des activités de prévention et de sensibilisation. « C’est ainsi que l’OCS a initié des activités de sensibilisation et a aussi soutenu et accompagné des activités organisées et initiées par les organisations de la société civile ».

Les difficultés pour mener à bien le travail n’ont pas été occultées par le conférencier. Malgré ses difficultés, l’OCS, aux dires de son directeur, continuera ses missions avec détermination et engagement.

A.S.
ARC-EN-CIEL

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav