Crise socio-politique du Mali : Le CNSC propose le dissolution de l’Assemblée nationale

vendredi 24 juillet 2020

« Le CNSC, tout en appréciant les efforts consentis par la CEDEAO, pour le règlement de la crise socio-politique, renouvelle ces recommandations ci-après : a) La mise en place de la commission indépendante d’enquête sur les évènements survenus les 10, 11 et 12 juillet 2020 ; b) La mise en place du Haut Conseil du Dialogue ; c) la dissolution de l’Assemblée Nationale ». Indique un communiqué signé par BOUREIMA ALLAYE TOURE, et publié le 22 juillet 2020. Lisez l’intégralité du document !

COMMUNIQUE N°2020-02/CNSC-MALI

1. Depuis les évènements malheureux survenus dans notre pays les 10, 11 et 12 Juillet 2020, le Conseil National de la Société Civile du Mali (CNSC/Mali), conformément à son rôle de veille citoyenne et de défense des valeurs socio culturelles de notre pays, a entrepris des démarches citoyennes auprès des acteurs sociaux politiques et des représentants de la communauté internationales (CEDEAO, Union Africaine, Nations Unies) pour une sortie de crise.

2. Dans le cadre de la recherche des solutions à la crise, une médiation de la CEDEAO conduite par Son Excellence Mr Goodluck JONATHAN, ancien Président de la République Fédérale du Nigeria, a séjourné au Mali du 15 au 19 juillet 2020.

3. La mission s’est entretenue avec les autorités politiques et administratives ainsi que les acteurs socio-politiques du pays. Elle a aussi rencontré le Conseil National de la Société Civile du Mali.

4. Au cours de cette rencontre, le CNSC a présenté ses six propositions de sortie de crise vers un accord politique à savoir :

a) la mise en place de la commission indépendante d’enquête sur les évènements survenus les 10, 11 et 12 juillet 2020 ;
b) la mise en place du Haut Conseil du Dialogue ;
c) la démission de la Cour constitutionnelle ;
d) la dissolution de l’Assemblée Nationale ;
e) la satisfaction des revendications sociales ;
f) la mise en place d’un gouvernement d’ouverture.

5. A l’issue des différentes consultations avec les acteurs socio-politiques, la mission a formulé des recommandations notamment : la reconstitution de la Cour Constitutionnelle ; la résolution du litige concernant les 31 sièges contestés au Parlement, la formation d’un Gouvernement d’Union Nationale.

6. Le CNSC, tout en appréciant les efforts consentis par la CEDEAO, pour le règlement de la crise socio-politique, renouvelle ces recommandations ci-après :

a) La mise en place de la commission indépendante d’enquête sur les évènements survenus les 10, 11 et 12 juillet 2020 ;
b) La mise en place du Haut Conseil du Dialogue ;
c) la dissolution de l’Assemblée Nationale

7. Le CNSC, exprime sa solidarité à la famille de l’honorable Soumaila CISSE, Chef de File de l’opposition enlevé depuis le mois de 25 mars 2020 et lance un appel pour sa libération immédiate.

8. Le CNSC encourage toutes les parties prenantes à la crise que traverse notre pays à privilégier le dialogue et la concertation dans l’intérêt des citoyens maliens.

Bamako, le 22 Juillet 2020

Le Président

BOUREIMA ALLAYE TOURE

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav