Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Crise socio-politique du Mali : L’URD, le parti de Soumaïla Cissé, rejette les mesures préconisées par la CEDEAO

mercredi 29 juillet 2020

« S’agissant des mesures entreprises relativement aux questions institutionnelles, l’URD rejette lesdites mesures qui violent de bout en bout les dispositions pertinentes de la constitution du Mali et demande aux Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO de revoir leur position en prenant en compte les principales revendications du M5-RFP au nom de la bonne gouvernance, de la paix et de la stabilité tant prônées par la CEDEAO ». Telle est la substance d’une déclaration de l’URD publiée le 29 juillet 2020 et signée par Me Demba Traoré, Secrétaire à la communication de l’URD. Lisez l’intégralité du Communiqué !

Communiqué de l’URD sur les conclusions du sommet de la CEDEAO

Les Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO se sont réunis par visioconférence en session extraordinaire le 27 juillet 2020 sur la crise sociopolitique au Mali.

Au cours de cette session, ils ont réitéré leur solidarité avec l’honorable Soumaïla Cissé, Chef de file de l’opposition et Président de l’URD enlevé depuis le 25 mars 2020 à Niafunké alors qu’il était en pleine campagne électorale.

Ils ont en outre demandé aux autorités maliennes de poursuivre leurs efforts en vue de sa libération.

L’URD remercie vivement les Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO pour leur esprit de solidarité et les prie d’accentuer la pression à quel que niveau que ce soit pour obtenir très rapidement la libération de l’honorable Soumaïla Cissé.

L’URD félicite et remercie le comité stratégique du M5-RFP d’avoir permis à Madame Cissé Assitan Traoré, l’épouse de l’honorable Soumaïla Cissé, de s’adresser aux Chefs d’Etats de la CEDEAO lors de leur session tenue à Bamako le 23 juillet 2020.

S’agissant des mesures entreprises relativement aux questions institutionnelles, l’URD rejette lesdites mesures qui violent de bout en bout les dispositions pertinentes de la constitution du Mali et demande aux Chefs d’Etats et de Gouvernement de la CEDEAO de revoir leur position en prenant en compte les principales revendications du M5-RFP au nom de la bonne gouvernance, de la paix et de la stabilité tant prônées par la CEDEAO.

L’URD, membre du Front pour la Sauvegarde de la Démocratie FSD, rappelle qu’elle est solidaire de toutes les décisions prises au sein dudit regroupement et celles prises par le M5-RFP.

L’URD rappelle que ses militants et sympathisants doivent, en tout lieu et à tout moment, rester mobilisés pour la libération de notre Président, l’honorable Soumaïla Cissé, pour notre vie, pour notre avenir, pour les Maliens, de l’intérieur aussi bien que de la diaspora.

L’URD salue la détermination des populations et les invite à rester mobilisées jusqu’à l’atteinte des objectifs du M5-RFP.

L’URD suivra avec l’attention requise l’évolution de la situation.

Bamako, le 29 juillet 2020

Le Secrétaire à la communication
Me Demba Traoré
Officier de l’Ordre National

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav