Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Crise malienne : Accusée la France réagit

vendredi 4 août 2017

Accusée par de nombreux maliens, souvent dans la presse ou sur les réseaux sociaux, d’être la principale instigatrice de la crise malienne, la France réagit. Lisez le communiqué publié à cet effet par l’Ambassade de France au Mali !

Communiqué de presse de l’Ambassade de France au Mali

L’Ambassade de France au Mali a pris connaissance des allégations circulant dans la presse, ou reprises dans certains slogans de la manifestation du 3 août sur le square Lumumba, concernant son rôle dans le processus de paix et de réconciliation inter-malien.

Elle rappelle que, depuis 2013, la France ne ménage aucun effort pour faciliter le dialogue et la réconciliation entre les acteurs maliens de cette crise. Elle réitère son soutien aux efforts du Président Ibrahim Boubacar Keïta et de son gouvernement pour la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation et la lutte contre le terrorisme.

Elle rappelle également que l’opération française Barkhane soutient, depuis sa création, l’action des FAMA dans le Nord Mali, notamment à travers des opérations conjointes. Elle apporte également un appui inconditionnel aux opérations militaires de coopération transfrontalière du Mali avec ses voisins et à la mise en place de la force conjointe du G5 Sahel. L’action de Barkhane s’opère à la demande des autorités maliennes et dans le strict respect des dispositions de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger ainsi que des décisions du Comité technique de sécurité.

La France condamne les violations du cessez-le-feu intervenues depuis quelques semaines. Elle appelle les différentes parties à la responsabilité et à la retenue. L’Ambassade de France poursuivra, avec les autres membres de la médiation internationale, ses initiatives de bons offices pour la restauration de la paix et la réconciliation au Mali.

Ambassade de France au Mali

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques