| |

Coordination des questions d’environnement et de changements climatiques : Un programme de renforcement des capacités en gestation

jeudi 26 août 2021

Sous l’égide du Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, s’est tenu un atelier national de validation du rapport provisoire de l’étude de formulation du programme de renforcement des capacités des Institutions et structures en charge de la coordination des questions d’environnement et de changements climatiques au Mali. C’était au Musée national de Bamako.

Pour relever les défis de coordination des questions d’environnement et de changements climatiques, selon Modibo Koné, Ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement Durable, le Gouvernement du Mali et le Royaume de la Suède, à travers le PNUD Mali, Coordinateur du Groupe d’Harmonisation des Partenaires Techniques et Financiers, en Environnement et changements climatiques, ont décidé de contribuer à la mise en œuvre du soutien au secteur de l’environnement et du changement climatique. Cela, à travers le financement de l’Appui au Renforcement des Capacités des Institutions et Structures en charge de la Coordination de l’Environnement et du Climat.

Cette initiative, dit-il est partie intégrante des mécanismes de financement climat et des engagements pris dans le cadre des conventions internationales à appuyer les efforts de coordination du Mali dans le domaine des changements climatiques et d’environnement. Qu’elle vise l’émergence des compétences et des savoir-faire sous la coordination du Ministère de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable (MEADD).

A l’en croire, c’est dans cette perspective que l’Asdi a décidé d’accorder un don d’un montant de 4 034 000 SEK, soit Un Million de Couronnes suédoises aux audits organisationnels internes et externes des Institutions et Structures en charge de la Coordination de l’Environnement et du climat et 3 034 000 SEK, dédiés à la formulation du Programme de Renforcement des Capacités.

L’étude diagnostique organisationnelle interne et externe, selon lui a permis d’identifier les besoins globaux des Institutions et Structures en charge de la coordination des questions d’Environnement et de Changements Climatiques en termes de renforcement des capacités, et mieux de proposer des thématiques spécifiques aux différents domaines d’intervention. Elle a été renforcée par les conclusions de l’étude Genre et Changements Climatiques, intégrées dans la formulation du Programme de Renforcement des capacités des institutions et structures en charge de la coordination des questions d’environnement et de changement climatiques au Mali.

Le présent Programme de 7 milliards de FCFA, indique le ministre propose un plan d’actions sur 5 ans (2022-2026), en approfondissant les actions d’éducation et de formation des organes de coordination sous les composantes suivantes : renforcement des mécanismes institutionnels et de concertation ; renforcement des capacités techniques et scientifiques des institutions et structures centrales ; gestion des connaissances, communication, éducation environnementale et au changement climatique ; accès aux ressources financières, renforcement des cadres de concertation et territorial ; coordination et suivi-évaluation. Pour conclure, il dira que cela marque la fin du processus de formulation du programme de renforcement des capacités des institutions et structures en charge de la coordination des questions d’environnement et des changements climatique au Mali.

Pour sa part, Ilyas Malek , Chef de file des PTF Environnement et Changements Climatiques, a salué le leadership du Ministère dans la prise en compte des aspects de l’environnement et de la CDN dans les priorités du Gouvernement dans cette période de la transition. « Nous prenons acte de la version provisoire de l’étude et saluons l’AEDD et le groupe des experts nationaux et internationaux incluant le Bureau d’études ATMOST pour le travail réalisé », a-t-il déclaré.

Pour lui, les résultats de l’étude ont mis en évidence un certain nombre de faiblesses et menaces liées à la gouvernance politique et institutionnelle et le manque de mécanismes de coordination et de suivi des questions environnementales et de changements climatiques qui méritent une attention particulière. « Nous rejoignons les recommandations de l’étude dans sa majorité, qui militent pour la mise en place d’un Conseil Supérieur de l’Environnement et du Développement Durable sous le contrôle du Chef de l’Etat ou du Premier Ministre pour assurer la coordination des actions sectorielles et le portage politique idoines », a-t-il précisé. Pour terminer, il a renouvelé leur disponibilité à accompagner le gouvernement dans la mobilisation des ressources pour l’opérationnalisation de ce programme de renforcement des capacités.

Bourama Camara, directeur général de AEDD, dira que le document a été élaboré de façon participatif, car il était important qu’on se retrouve autour de ce document pour s’assurer que nos préoccupations ont été prises en compte. Ensuite de voir dans quelle condition il peut constituer désormais, un outil national de renforcement de capacité aussi bien des institutions que des structures techniques, au niveau national qui sont chargées de la coordination des questions d’environnement. « Nous menons beaucoup d’actions qui ne sont pas capitalisées à hauteur de souhait. Donc, il était important que nous mettons en place un dispositif qui permet d’assurer cette capitalisation et la valorisation des produits que nous allons désormais obtenir en matière d’environnement », a-t-il conclu.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav