Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Conférence d’Entente nationale : La CMA et la Plateforme adhèrent à l’initiative

dimanche 12 mars 2017

Dans le cadre des consultations aux fins de recueillir les attentes des citoyens qu’il mène depuis janvier, en vue de l’organisation de la Conférence d’Entente Nationale (CEN), le Président de la Commission préparatoire de la CEN, Baba Akhib Haïdara, a reçu en entretien, le mardi 14 février 2017, les délégations de la CMA et de la Plateforme, respectivement conduites par Sidi Brahim Ould Sidatt et Me Harouna Toureh.

Après les échanges, qui se déroulés dans une ambiance très décontractée, les responsables des mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale issu du processus d’Alger se sont réjouis de la démarche inclusive adoptée par le Médiateur. Selon eux, la Conférence d’Entente Nationale est un événement important de l’après crise, puisqu’elle doit sceller définitivement la réconciliation entre les Maliennes et les Maliens. Ils ont également exprimé tout leur intérêt à accompagner et à participer à toutes les phases de l’organisation de la Conférence. Ils ont salué le choix du Président de la République, qui a nommé le Médiateur de la République Président de la commission préparatoire et de la Conférence, à leurs yeux un choix judicieux qui fédère toutes les sensibilités.

Les responsables des mouvements signataires de l’Accord se disent convaincus de la réussite de la Conférence grâce à la sagesse et à l’expérience de Baba Akhib Haidara. Enfin, Me Harouna Toureh de la Plateforme et Sidi Brahim Ould Sidatt de la CMA ont déclaré leur totale adhésion au processus d’organisation de la Conférence d’Entente Nationale et se sont engagés à tout mettre en œuvre pour la réussite de l’événement.

Il faut rappeler que des missions d’information et de sensibilisation sont menées par la Commission préparatoire dans les différentes Régions du Mali. Ces missions supervisent l’organisation des Consultations Régionales, qui permettent de recueillir les attentes des populations. Ces missions ont débuté par les régions de Mopti, Gao, Tombouctou et Taoudéni, du 10 au 15 février 2017.

Bamako, le 15 février 2017
La Commission préparatoire de la Conférence d’Entente Nationale

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en