Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Cinéma/Festival des identités culturelles : Voici la liste des films sélectionnés

lundi 24 septembre 2018

Ouagadougou, la capitale du cinéma africain s’apprête à abriter du 4 au 10 novembre 2018, la 1ère édition du Festival des Identités culturelles (FestIC). Dans le cadre de l’organisation de cette manifestation, le Comité d’organisation du FestIC a levé le voile sur les films documentaires et de fiction, sélectionnés pour cette première édition. Lisez le communiqué !

COMMUNIQUE DE PRESSE

LA SÉLECTION OFFICIELLE DU FESTIVAL DES IDENTITÉS CULTURELLES

Le comité d’organisation du Festival des Identités culturelles (FestIC) a le plaisir de rendre publique la liste des films sélectionnés pour sa 1ère édition qui se tiendra du 4 au 10 novembre 2018 à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Sur les 95 films reçus, 20 ont été retenus en raison de leur pertinence par rapport à la thématique du festival, de leurs qualités esthétiques et techniques, dont 14 films documentaires et 6 œuvres fiction. Il s’agit de :

DOCUMENTAIRES

- Okuta, la pierre d’Ayéman Aymar ESSE, 52’, Bénin, 2015
- Douvan jou ka leve (Le jour se lèvera) de Gessica GENEUS, 52’, Haïti, France, 2017
- Iya Tunde, la mère est revenue de Laure MALECOT, 52’, Sénégal, 2016
- Mada underground de Denis SNEGUIREV et Philippe CHEVALLIER, 55’, Madagascar, 2016
- Le langage des perles d’Arsène PANDI, 12’, Togo, 2017
- Gade ! de Hermane DESORME, 57’, Haiti, 2017
- Les gracieuses de Fatima SISSANI, 79’, France, 2014
- Le rythme à la canne : un héritage royal de Natacha HOUNVO, 26’, Bénin, 2017
- Talaatay Nder (Le mardi de Nder) de Chantal DURPOIX, 20’, Sénégal, Brésil, 2016
- Under the bell de Bart Lambert OUBDA, 9’, Burkina Faso, 2015
- La promesse du biram d’Allamine KADER, 68’, Tchad, 2016
- Dance for change de Cécile THERY, 63’, Burkina Faso, 2017
- Au fantôme du père de Marie Laurentine BAYALA, 52’, Burkina Faso, 2017
- Poissons d’or, poissons africains de Thomas GRANT et Moussa DIOP, 52’, Sénégal, 2018

FICTIONS

- Le Jardin d’essai de Dania REYMOND, 43’, Algérie, 2016
- N’Zueba }

d’Ursula KOFFI, 15’, Côte d’Ivoire, 2018
- Toi et moi de Steve KAMDEU, 13’, Cameroun, 2017
- Héritage de Fatoumata TIOYE COULIBALY, 15’, Mali, 2017
- Tikitat-A-Soulima d’Ayoub LAYOUSSIFI, 29’, Maroc/France, 2016
- Ngouhtepong de Vincent FOUODJI, 85’ Cameroun, 2017

Créé en 2018, le Festival des Identités Culturelle a pour but de promouvoir des films qui font découvrir des identités culturelles particulières, en relation avec l’Afrique. Son objectif principal est de contribuer à la promotion et à la sauvegarde des richesses de différents peuples.

CONTACT
Tel : (00226) 70 14 43 99 / 00237 675 11 76 62
Mail : infos@cna-afrique.org / festic@gmail.com
Site web : www.cna-afrique.org

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques