Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Ciné-à-Dos 2019 : Attention Van Guitare, le talent seul ne suffit pas

mardi 30 avril 2019

Quelque soit la scène où un artiste accepte de jouer, il doit avoir à l’idée qu’il y a ses fans qui seront au rendez-vous. Et, au pire des cas, il doit se dire qu’il va à la conquête de nouveaux fans. Dans le contexte de la haute concurrence qui s’impose à tout artiste, cela passe forcement par un professionnalisme sans reproche. Et, Van Guitare à Koulikoro le 27 avril 2019, est passé à côté de son sujet lors du concert organisé dans le cadre de Ciné-à-Dos 2019.

A Koulikoro, dans le cadre du Festival Ciné-à-Dos, Van Guitare a joué en deçà de son niveau habituel. Et, par sa faute. Sur environ 7 morceaux de son répertoire proposés aux festivaliers, ce n’est seulement qu’à partir du 3ème ou 4ème morceau que Van Guitare et ses musiciens ont commencé à retrouver leurs marques.

Déjà victime du fait qu’il est monté sur la scène après une artiste comme Awa Maîga, qui ce soir-là s’est comporté en véritable bête de scène, Van Guitare et ses musiciens, en absence d’une balance digne de nom, ont pratiquement pris 20 à 30 minutes pour s’installer en demeure sur la scène.

Au moment, où le public était déjà surchauffé par la prestation de Awa Maïga, Van Guitare et ses musiciens sont arrivés sur scène avec des instruments dans leur sac. Et, c’est sur scène que les instruments ont été déballés et installés. Après, il fallait les accorder. Entre temps, le temps passait et le public avait commencé à s’impatienter. Donc, sans être pratiquement prêt, le groupe s’est mis à jouer et dans un tel contexte, l’on ne peut dire que bonjour aux dégâts. Et, c’est ce qui est arrivé. Le micro n’était pas à la hauteur de voix de l’artiste de telle sorte qu’on avait l’impression qu’il avait des problèmes de diction. Sa guitare ne lui donnait pas entièrement satisfaction. Et pratiquement à chaque instant, il était obligé de se déconcentrer pour toucher le câble. Et, pire pour éviter cela, son danseur par la force des choses se débrouillait pour trouver des stratagèmes pour voler de temps en temps à son secours, en touchant le câble pour lui.

Il suffisait seulement que Van Guitare s’impose la rigueur de « faire la balance » pour éviter cette surprise désagréable. Bon, qu’à cela ne tienne, l’artiste a aujourd’hui le vent en poupe et son public très tolérant, ne s’est pas trop plaint. Aussi, l’artiste doit se donner les moyens pour se donner une stature vestimentaire qui rime avec sa musique. Le genre de musique de Van Guitare ne peut pas rimer avec tous les styles vestimentaires.

Pétri de talent, cet artiste malien a besoin d’être pris en main et encadré pour aller loin.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de