• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Ciné Pirogue : Le Ciné numérique ambulant à l’assaut des villages de pêcheurs de Bamako

    jeudi 10 mai 2018 , par Assane Koné

    En partenariat avec l’Ambassade de la France et l’Institut Français du Mali, le Cinéma numérique ambulant a organisé la 2ème édition du « Ciné Pirogue ». Dans le cadre de cette manifestation, à partir du 2 Mai 2018, une série de projections ont été faites le long du fleuve Niger. Objectif principal : permettre l’accès au cinéma à toutes et à tous.

    Dans le cadre de cette manifestation, les projections devaient se dérouler sur les berges du Niger, sur un grand écran installé sur la rive. « La pirogue permet le transport du personnel du cinéma numérique ambulant (CNA) et du matériel entre les différents lieux de projection, tout au long du fleuve », a indiqué Mme Kadidia Sidibé, Président du Cinéma Numérique ambulant Mali et Afrique.

    La première projection a eu lieu le 2 mai 2018 à 19h30 au village des pêcheurs à Bozola, tout juste en face de l’Assemblée permanente des chambres des métiers. Pour cette première activité, le public a eu droit à la projection du film « Bambi », un dessin animé. Cette première activité a réuni les femmes et les enfants de cette partie de Bamako autour de la culture, de l’éducation. Il faut noter que ce fut moment un moment de réflexion, d’éducation, et de lutte contre l’ignorance. « C’est comme l’école du soir », a estimé Kadidia Sidibé. Pour cette soirée, le public a eu droit à la projection du film « Kirikou » et les bêtes sauvages.

    Mme Sidibé a ajouté que chaque projection de long métrage sera précédée d’un moyen-métrage de sensibilisation sur le trafic des enfants et sur la mortalité néonatale. Pour cela deux films ont été retenus. Ce sont : « Anna, Bazil et le trafiquant » et « Safi la petite mère ». Elle a indiqué qu’à la suite des projections, un (e) animateur (trice) mènera un débat avec le public pour l’impliquer sur ces questions et assurer une réflexion interactive.

    Elle a ensuite levé le voile sur les quartiers sélectionnés pour recevoir cette année des projections. Ce sont : Bozola Danga, le 2 mai 2018 ; Kalaban Coura Gun, le 3 mai 2018 ; Sébénikoro Gun, le 4 mai ; Djikoroni Morobougou, le 5 mai 2018 ; Amadine Dangan, le 6 mai 2018 ; Badalabougou Dangan, le 7 mai 2018 ; Lafiabougou, le 8 mai 2018 ; Sabalibougou, le 9 mai 2018 ; Yirimadio, le 10 mai 2018 et à TSF Dangan, le 11 mai 2018.

    Mme Kadidia Sidibé, a souligné que ce projet a été reconduit, car la 1ère édition s’est révélée très intéressante. Parmi les 10 lieux qui seront sillonnés par cette tournée de projections, 7 sont au bord du fleuve du Niger. Elle a expliqué que ces projections se feront sur la berge du Niger pour créer un moment de détente et festif, qui n’exclura pas des échanges avec les habitants de ces localités. « Mais surtout l’objectif premier est de les permettre d’avoir accès au Cinéma », a-t-elle déclaré. Selon elle, le cinéma est très éducatif et qu’il lutte contre l’ignorance.

    David Laser, attaché de coopération éducative à l’ambassade de France au Mali, dira que c’est très important de mettre en place ce programme pour permettre aux enfants et aux quartiers qui n‘ont pas accès au cinéma et au format grand écran de jouir de ces moments de convivialités. « Nous pensons, qu’il est intéressant de passer une soirée de découverte de cet art avec des films qui viennent d’un peu partout, du moment que c’est une programmation familiale pour les enfants et leurs parents », a-t-il conclu.

    « Bambi est ancien film, mais qui inculque les bonnes valeurs, d’amitié entre les personnages, le lien entre les différents membres d’une famille ou d’une communauté », a-t-il expliqué. Il a invité toute la population à venir au 9 prochaines projection.

    Bintou COULIBALY

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce