Version imprimable de cet article Version imprimable | |

COVID-2019 : Dr Boubou Cissé invite les populations à respecter les mesures préventives

jeudi 19 mars 2020

« Il faut que chacun comprenne et intègre dans son comportement le respect des mesures de préventions. Malgré toute sa bonne volonté, l’Etat n’a pas les moyens de suivre tous les Maliens de manière individuelle. Et cela nécessite une bonne compréhension et la vigilance de tous ». La déclaration a été faite par Dr Boubou Cissé, Premier ministre, Chef du Gouvernement, non moins ministre de l’économie et des finances, lors d’une conférence de presse, le 19 mars 2020, à la Primature.

Pour sensibiliser la population à l’application stricte des mesures de préventions contre COVIS-2019 (coronavirus 2019), et les inviter à la vigilance, comme cela a été indiqué dans le communiqué de la session extraordinaire du Conseil supérieur de la défense nationale le 17 mars 2020, une conférence de presse a été organisée à la primature. Elle a été animée par Dr Boubou Cissé, le Premier ministre, et accompagné par les ministres de la Santé et des affaires sociales (Michel Hamalah Sidibé), et celui de la communication et des relations avec des institutions (Yaya Sangaré). C’était le jeudi 19 mars 2020.

Selon Dr Boubou Cissé, Premier ministre, au regard de notre vulnérabilité, si nous ne nous battons pour éviter la contamination, notre système sera rapidement saturé. Il dira que c’est conscient de cela que le gouvernement a adopté des mesures importantes. Il a indiqué que, parmi les 40 testes qui ont été faits au Mali sur des cas soupçonné, tous ont été avérés négatifs.

« Nous nous préparons pour la prise en charge d’éventuel cas. A partir de demain, il est prévu des sorties pour suivre les cordons et les frontières. Nous nous préparons au pire », a-t-il laissé entendre. Il a insisté sur la prévention et la sensibilisation, c’est pourquoi, selon lui, des brigades de sensibilisation seront mobilisés sur les marchés et d’autres lieux à proximités, ainsi que dans les prisons.

Parlant de l’application stricte des mesures de prévention, il dira qu’il faut que chacun les comprenne et les mettent dans son esprit et dans son comportement. Selon lui, la discipline des uns et des autres est nécessaire, parce que malgré sa bonne volonté, l’Etat n’a pas les moyens de suivre tous les Maliens de manière individuelle. C’est pourquoi, il a lancé un appel à une bonne compréhension et à la vigilance de tous.

Il a précisé qu’ils feront en sorte que les activités économiques continuent. Aussi, autres lieux de rassemblement comme les mosquées et les marchés qui sont des endroits à forte contagieux, il a expliqué qu’une rencontre est prévu avec les leaders religieux pour réfléchir sur les mesures préventions.

En se prononçant sur les élections législatives, il dira qu’elles seront maintenues à la date prévue avec toutes les précautions. Selon lui, ces élections sont importantes pour la vie de la Nation malienne.

Pour sa part, Ibrahim Abdoul Ly, ministre des transports et de la mobilité urbaine, a indiqué que les dispositions prises pour les transports aériens ont été prolongées jusqu’au vendredi à 23heures 59mn. Donc les avions continueront à atterrir aujourd’hui et demain au Mali. Pour des raisons humanitaires et Pour permettre à nos compatriotes de regagner leurs familles respectives. Il ajouté que l’aéroport ne sera pas fermé pour des raisons sanitaires et sécuritaires et les dispositions ont été prises. Et pour ce qui concerne les transports terrestres, selon lui ces corridors ont été pris en charge par le ministère de la santé.

A ses dires, le Mali est un pays continental, la quasi-totalité de nos marchandises, 90% notamment, les hydrocarbures proviennent de l’extérieur, « A cet effet, nous avons pris des dispositions au niveau des pays limitrophes en fonction des moyens pour amener toutes nos marchandises qui seront stockées au niveau de la direction nationale des douanes ».

Parlant des transports urbains et interurbains, il dira qu’une rencontre a été organisée avec les syndicats des transporteurs pour réfléchir ensemble sur les diapositifs. Par exemple pour les transports de 50 passagers il faut qu’il y soit 25 passagers.

De son coté, Michel Hamala Sidibé, Ministre de la santé et des affaires sociales, a affirmé que les temps sont très graves et le COVID-2019 est très contagieuse. « Ce que nous vivons aujourd’hui n’est pas une chose simple. Nous sommes en phase de la plus grande pandémie. Ce qui est en train de se passer c’est une triste réalité. L’Afrique sera plus frappée. Nos systèmes de santé ne sont prêts pour prendre en charge réellement les malades », a déclaré le ministre de la santé.

Michel Hamala Sidibé a invité la population malienne à prendre les mesures de prévention au sérieux. Il a indiqué que si on veut vraiment combattre cette endémie, il y a 3 choses, à savoir : le leadership, l’engagement politique à tous les niveaux ; la mobilisation sociale ; la science et les équipements. Mais malheureusement, selon lui le Mali n’est pas prêt à ce niveau, malgré qu’on ait de bons médecins et agents de santé.

Bintou COULIBALY

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.