Version imprimable de cet article Version imprimable | |

CAN U23 : Le Mali s’incline d’entrée !

lundi 11 novembre 2019

En ouverture de la 3e édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football des moins de 23 ans, vendredi, le Mali s’est incliné, face à l’Egypte (1-0). L’unique but de la partie a été inscrit par Moustapha Mohamed juste avant la demi-heure de jeu (29’). Grâce à cette victoire étriquée (1-0), l’Egypte prend ainsi sa revanche sur le Mali qui l’avait dominé lors de la 3e et dernière journée de poules (1-0) de la précédente édition, jouée au Sénégal en 2015.

Mauvaise entame pour les Aigles Espoirs du Mali. Opposé à l’Egypte vendredi pour le compte de la première journée du groupe A de la CAN U23, le Mali a courbé l’échine en s’inclinant face au pays organisateur sur la plus petite des marques (1-0). Pour ce choc face aux Pharaons Egyptiens, le sélectionneur des Aigles Espoirs, Fagnery Diarra avait pourtant composé un onze de départ purement offensif car la ligne d’attaque était animée par Aly Mallé, El Bilal Touré et Ibrahima Koné.

Avec ce trio de choc devant le but adverse au coup d’envoi du match tout portait à croire que les Aigles Espoirs allaient cracher du feu. Mais ce fut tout le contraire car Aly Mallé et ses partenaires vont manquer de réalisme devant.

D’abord, les Aigles Espoirs vont commencer cette rencontre sur un rythme un peu flatteur en monopolisant le ballon avant de reculer en laissant des espaces aux Egyptiens. Suite à cela, les jeunes Pharaons vont prendre le jeu à leur compte et vont ouvrir le score juste avant la demi-heure de jeu. A la réception d’un centre de l’un de ses partenaires, Moustapha Mohamed reprend victorieusement le ballon de la tête (1-0, 29’). Surpris par les Egyptiens, les Maliens vont tenter de réagir en multipliant les initiatives. Sur un centre d’Aly Mallé, El Bilal Touré reprend le ballon de la tête. Mais la reprise de la tête du sociétaire d’AFE (Afrique Foot Elite) manque de très peu le cadre (39’). Ce score de 1 but à 0 en faveur des locaux nous conduira àla mi-temps.

A la reprise, les Maliens reviennent avec de belles intentions en se réorganisant. Ils ont même failli obtenir l’égalisation à la 49e. En reprenant de la tête le centre de Bourama Doumbia, le latéral gauche des Aigles Espoirs, Siaka Bagayoko monté aux avant-postes va buter sur le portier égyptien. Dans la foulée de cette action, l’attaquant Ibrahima Koné récupère le cuir au milieu d’une forêt de jambes et devise complément sa frappe en envoyant le ballon dans les airs. Quelques instants après, El Bilal Touré se retrouve seul face au portier égyptien, Sohby. Se croyant en hors-jeu, l’attaquant malien manque son contrôle avant d’être repris par un défenseur égyptien qui vient sauver les meubles en mettant le ballon en corner (70’).
Par la suite, les protégés de Fagnery vont pousser sans succès. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, Boubacar Traoré était tout proche d’obtenir l’égalisation (88’). Mais la belle tentative du champion d’Afrique Junior sera captée par le portier Egyptiens Mohamed Sobhy. Auteur de plusieurs arrêts, Mohamed Sbhy va maintenir son équipe à flot en gardant sa cage inviolée.

Grâce à cette victoire étriquée (1-0), l’Egypte prend ainsi sa revanche sur le Mali qui l’avait dominé lors de la 3e et dernière journée de poules (1-0) de la précédente édition, jouée au Sénégal en 2015. Les Maliens qui se retrouvent déjà dos au mur après seulement une journée disputée, tenteront de relever leur tête le lundi prochain face au Cameroun à l’occasion de la 2e journée de poules.

Onze de départ du Mali : Youssouf Koita (GK), Bourama Doumbia, Issouf Traoré (C), Clément Boubacar Kanouté, Ibrahim Kané, Aliou Dieng, Boubacar Traoré, Aly Mallé, Siaka Bagayoko, El Bilal Touré (puis Amadou Diarra, 71’), Ibrahima Koné.
Remplaçants : Samuel Diarra (GK), Felix Kamaté, Souleymane Gassama, Moussa Sissako, Moussa Bagayoko, Diadié Dianka Samadiaré, Maharafa Tandina, Amadou Diarra, Seydou N’Daw, Drissa Kouyaté.

Sélectionneur : Fagnery Diarra

FootMali

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.