Version imprimable de cet article Version imprimable | |

CAN 2019 : Voici les 23 Aigles qui doivent aller au Gabon

samedi 10 novembre 2018

Premier du groupe C avec 8 points, les protégés de Mohamed Magassouba effectueront un déplacement périlleux en Afrique centrale, le 17 novembre 2018, pour aller défier les Panthères du Gabon, dans le cadre de la 5ème et avant-dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019. Pour bien réussir cette mission, le sélectionneur par intérim Mohamed Magassouba a animé le vendredi 9 novembre 2018 un point de presse au siège de Mali foot. L’occasion était pour lui de communiqué la liste des 23 Aigles devant défendre les couleurs du Mali.

Parmi ces joueurs convoqués, on note les retours de Bakaye Dibassy, Cheick Keïta et Adama Niane, sans Massadio, blessé. Longtemps dans le rétroviseur de la Fédération malienne, depuis qu’il jouait à Nancy en passant par Newcastle (Angleterre), Massadio Haïdara (25 ans), devrait répondre à sa première sélection avec les Aigles du Mali face aux Panthères du Gabon, le 17 novembre 2018, lors de la 5ème et avant-dernière journée des éliminatoires de la CAN 2019. Mais actuellement blessé, il a déclaré forfait.

Auteur de 2 buts en 9 matchs de Jupiler League belge, Cheick Keïta (22 ans) signe son grand retour dans le groupe. Absent lors des deux derniers matchs du Mali face au Burundi (0-0, 1-1). Bakaye Dibassy va faire également son retour au sein de la sélection nationale.

Cependant, Mohamed Magassouba s’est passé cette fois-ci des services du défenseur central Molla Wagué (Udinese) et de Charles Traoré (FC Nantes), qui peinent à trouver une place de titulaire dans leur club respectif.
À noter que le Mali occupe la tête du groupe C avec 8 points, devant le Gabon (2ème , 7 pts), le Burundi (3ème , 6 pts) et le Sud Soudan (4ème 0 pts).

Les 23 Aigles convoqués

Gardiens (3) : Djigui Diarra (Stade malien), Adama Keïta (Djoliba AC), Mamadou Samassa (Troyes/FRA)

Défenseurs (6) : Hamari Traoré (Rennes/FRA), Falaye Sacko (Guimarães/POR), Bakaye Dibassy (Amiens/FRA), Cheick Keïta (KAS Eupen/BEL), Mamadou Fofana « Nojo » (FC Metz/FRA), Salif Coulibaly (Al Ahly/EGY)

Milieux (7) : Yves Bissouma (Brighton/ENG), Diadié Samassékou (RB Salzbourg/AUT), Amadou Haïdara « Doudou » (RB Salzbourg/AUT), Lassana Coulibaly (Glasgow Rangers/SCO), Souleymane Diarra (Lens/FRA), Cheick Doucouré (Lens/FRA)

Attaquants (7) : Moussa Maréga (FC Porto/POR), Abdoulaye Diaby (Sporting CP/POR), Moussa Djénépo (Standard Liège/BEL), Adama Niane (Charleroi/BEL), Moussa Doumbia « Chico » (Reims/FRA), Kalifa Coulibaly (FC Nantes/FRA), Adama Traoré « Malouda » (FC Metz/FRA), Hady Sacko (Las Palmas/ESP)

Nous reviendrons sur l’absence de Yves Bissouma dans notre prochaine publication.

Lamine Kané}

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de

Projet de loi d’entente nationale : « Une menace pour la paix,… »

Quarante sept organisations de défense de droits humains dénoncent le projet de loi d’entente nationale. Elles considèrent le document comme « une menace pour la paix, la réconciliation et les droits des victimes au Mali ». Lisez l’intégralité du communiqué

COFOP : « La tentative… de prorogation du mandat des députés, constitue une violation…de notre Constitution »

« La tentative solitaire et méprisante de prorogation du mandat des députés, constitue une violation majeure de notre Constitution et entame de manière significative la démocratie et la crédibilité de notre pays », indique la Coalition des forces patriotiques