Version imprimable de cet article Version imprimable | |

CAN 2017 : Mali-Egypte, match nul

mercredi 18 janvier 2017

La première journée des matchs de poules a pris fin le mardi 17 janvier 2017, au Stade de Port-Gentil avec le groupe D. le Ghana a dominé l’Ouganda 1-0. L’unique but de la rencontre est l’œuvre d’André Ayou sur penalty. Les Aigles du Mali pour leur part ont fait match nul 0-0 contre les Pharaons d’Egypte.

Le Mali et l’Egypte se partagent les points de cette rencontre. Les deux formations se sont séparées sur un score nul et vierge. Et pourtant les Aigles se sont battus, en témoigne les occasions de but en faveur du Mali. D’abord, à la 5ème mn Moussa Marega est fauché dans la surface de réparation mais l’arbitre Sud-Africain ne siffle pas. Quelques minutes plus tard le même Marega met en difficulté le portier Egyptien qui sera remplacé d’ailleurs à la suite d’une blessure. Mi-temps 0-0. De retour des vestiaires, chaque équipe de son côté aura son temps fort mais les filets ne trembleront pas. Score finale 0-0.

Auparavant, le Ghana était face à l’Ouganda, ces deux pays s’étaient rencontrés trois fois, avec une victoire de chaque côté et un nul. Pour cette quatrième confrontation, les Black Stars n’ont pas donné du temps aux Ougandais. Dès la 31ème mn le Ghana obtient un penalty ; lequel est transformé par André Ayou. La pause intervient sur ce score d’un but à zéro pour le Ghana. La second période ne changera rien au tableau d’affichage. Le vice-champion d’Afrique entame ainsi la campagne Gabonaise avec une victoire.

Lors de la 2ème journée dans ce groupe D samedi 21 janvier, le Mali jouera contre le Ghana à 16 h GMT et l’Egypte sera face à l’Ouganda.

Regrets par rapport au manque d’efficacité de ses joueurs

"L’équipe a su présenter un visage qui est si nécessaire au niveau de cette phase finale. Après on peut-être avoir quelques regrets parce qu’il y a eu quelques opportunités. C’est comme si on a donné le point car je pense qu’on pouvait gagner. .....La finalité nous a manqué. Après on était bien en place, bien organisé. Tactiquement on a bien répondu au système qui permettait de nous sécuriser en même temps nous donné des possibilités. Marquer un but ça dépend toujours d’une passe, d’une frappe en un mot d’un geste. On peut avoir quelques regrets parce qu’on a fait un bon match, mais l’important c’était de se dire qu’on a été bien dans ce match-là. Effectivement une victoire aurait été sur le plan comptable une belle opération", a laissé entendre Alain Giresse, entraineur des Aigles du Mali.

Lamine Kané

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Vœux de nouvel AN 2019/ Aliou DIALLO, Président d’honneur de l’ADP-Maliba « Mettre le Mali au-dessus de tout »

« …Les réformes territoriales, administratives et politiques seront au cœur de l’agenda politique national. Si ces changements dans le fonctionnement, l’organisation et l’administration de l’état sont le seul fait de l’actuelle majorité au pouvoir, cela

EDUCATION SEXUELLE AU MALI : « Le… FARE condamne la méthode… du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible… »

« Le parti FARE condamne la méthode d’approche du gouvernement sur un sujet aussi délicat et sensible que celui-ci », indique un Communiqué du Parti FARE. Le parti FARE est vivement préoccupé par la tension sociale provoquée par le projet de manuel d’éducation

Agression du Journaliste Elhadji Hamidou Touré : Les Associations Faitières des journalistes réclament justice

« Cet incident intervient après de nombreuses agressions physiques et verbales à l’encontre des hommes de medias, s’ajoutant à la disparition depuis trois ans du confrère Birama Touré qui reste sans suite », indique la déclaration publiée. Lisez ! Déclaration de