Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Bamako Jazz Festival : La 2ème édition aura lieu du 2 au 4 novembre 2017

samedi 7 octobre 2017

Bamako, la ville des trois caïmans, capitale du Mali, s’apprête à accueillir du 2 au 4 novembre 2017, la 2ème édition de « BAMAKO JAZZ FESTIVAL ». En prélude à cette manifestation qui va accueillir des grand noms du Jazz à travers le monde, l’Association « JAZZ CLUB DE BAMAKO », initiatrice de la manifestation, a organisé le 7 Octobre 2017, une conférence de presse à l’hôtel Massaley.

Sur la direction artistique du Maestro Cheick Tidiane Seck des artistes de renommée internationale comme Abyalé, Will Calhoun, Sona Jobarteh, Rachael Hollingsworth, Bassékou Kouyaté, le Groupe Bella Mondo, Madou Djembé, Kankou Kouyaté, Nakou Dramé, Liley Marthe, Mamadi Diabaté et tant d’autres surprises, vont animer la 2ème édition de « BAMAKO JAZZ FESTIVAL » qui aura lieu du 2 au 4 novembre 2017. L’information a été donnée par Me Mamadou Kanda Keita, Président de l’Association « JAZZ CLUB DE BAMAKO », à l’hôtel Massaley. Pour la circonstance, il était accompagné de Mme Valérie Fanta Koné, Directrice de « BAMAKO JAZZ FESTIVAL » ; El Hadj Diop, Coordinateur général et de Aly Castro Traoré, responsable artistes et programme.

« Donnons nous la main pour faire de Bamako, la plaque tournante du Jazz en Afrique », a indiqué d’entrée de jeu Me Mamadou Kanda Keita, Président de l’Association « JAZZ CLUB DE BAMAKO ». En cette période de post crise, il dira que le Mali a un fort besoin d’unité et d’une bonne visibilité en dehors de ses frontières. Mieux, il a indiqué que c’est par le biais de l’art et de la culture que le Mali pourra rapidement retrouver une synergie fédératrice du peuple malien et se faire un coup de projecteur positif. « C’est fort de ces constats que l’Association JAZZ CLUB DE BAMAKO, s’entourant de professionnels des Arts et de la Culture, a décidé d’organiser cette 2ème édition de BAMAKO JAZZ FESTIVAL », a ajouté Me Mamadou Kanda Keita.

Plus précis, il a estimé qu’en cette période où la destination Mali n’attire plus les touristes à hauteur de souhait, que c’est un devoir pour chaque malien de se battre pour que ce pays existe et occupe sa place dans le concert des nations. « Pour notre part, nous avons décidé de nous battre pour faire la capitale de notre pays, le point de convergence des grands musiciens de jazz de ce monde », a-t-il déclaré, avant de passer la parole à Mme Valérie Fanta Koné, Directrice du Festival.

« En plus de faire une place de choix aux femmes artistes, cette édition va expérimenter le concept d’une manifestation éclatée sur 3 sites à travers la ville de Bamako », a indiqué Mme Valérie Fanta Koné. Avant d’annoncer que le programme conçu pour la 2ème édition, prévoit une première manifestation au Musée national de Bamako, le Jeudi 2 novembre 2017.

En effet, pour le démarrage des activités de la 2ème édition de « BAMAKO JAZZ FESTIVAL », dans la nuit du jeudi 2 novembre 2017, le Mussée national du Mali va recevoir un spectacle grand public, avec des artistes comme Nakou Dramé, Kankou Kouyaté, le Groupe Bella Mondo de la Côte d’Ivoire, Cheick Tidiane Seck et Rachael Hollingsworth.

Le vendredi 3 novembre 2017, ce sera autour de l’Institut Français de Bamako de recevoir le 2ème concert de BAMAKO JAZZ FESTIVAL. Ce soir-là, en attendant la confirmation des artistes surprises, la soirée sera animée par Sona Jobarteh, Abyale et Cheick Tidiane Seck.

Dans le cadre de cette 2ème édition de BAMAKO JAZZ FESTIVAL, l’hôtel de l’Amitié a été retenu pour abriter la soirée VIP qui aura lieu le Samedi 4 novembre 2017. Cette soirée sera animée par des artistes comme Madou Djembé, Bassekou Kouyaté, le Groupe Bella Mondo, Abyale, Cheick Tidiane Seck et Rachael Hollingsworth.

« A travers cette programmation, la 2ème édition du Festival perpétue le lien entre la musique traditionnelle et contemporaine », a indiqué Mme Valérie Fanta Koné. Avant d’ajouter que ce Festival a été organisé pour rendre hommage à la terre originelle du Jazz à travers de très belles fusions.

Elle a précisé que certes destiné au Jazz, le « BAMAKO JAZZ FESTIVAL » a pour vocation la promotion de tous les genres de musique. Mieux, dans un soucis de transmission des connaissances aux jeunes générations, elle a annoncé qu’un master class de 3 jours seront prévus au Conservatoire Balla Fasséké, avec l’artiste Abyalé.

Pour sa part, El Hadj Diop est intervenu pour rappeler que « BAMAKO JAZZ FESTIVAL », est un festival de passionnés qui a de tout été le souhait de l’Association JAZZ CLUB DE BAMAKO, depuis bientôt 20 ans. Il a levé le voile sur les objectifs de la manifestation qui sont entre autres, la promotion du jazz au Mali, faire du Mali un carrefour du jazz où des fusions originales ont lieu entre le jazz et d’autres musiques et donner des opportunités aux artistes locaux en contact avec des grands artistes du monde.

Ensuite les représentants des structures partenaires de la manifestation, notamment la BNDA, sont intervenus pour réitérer leur engagement aux côtés de l’Association JAZZ CLUB DE BAMAKO pour la promotion de la culture malienne.

Pour terminer, Me Mamadou Kanda Keita a salué tous les partenaires qui soutiennent cette manifestation. Selon lui, c’est grâce à ce soutien que son Association arrive à faire venir des grands noms du Jazz pour des prestations mémorables sur les bords du Djoliba à Bamako.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !