| |

Attaques contre les FDS et les FSI : la CNDH exprime son inquiétude

vendredi 21 octobre 2022

Après des attaques perpétrées contre les forces de Défense et de sécurité (FDS) et les Forces de Sécurité Intérieure (FSI) par des groupes obscurantistes, la Commission nationale des droits de l’Homme (CNDH) a exprimé à travers un communiqué sa très grande préoccupation et son inquiétude face à ces atteintes aux droits humains.

D’après ce communiqué, ces attaques ont fait de nombreuses victimes, dont les plus récentes ont été perpétrées contre la relève descendante du poste de Police frontière de Sona sur l’axe Koury-Koutiala le 6 août 2022, et contre le Camp des FAMA, à Tessit dans la Région de Gao, le 07 août 2022.

Face à ces attaques, la CNDH condamne avec fermeté les atteintes graves aux droits de l’Homme. Elle réitère son appel aux forces partenaires à soutenir efficacement les forces maliennes pour lutter contre le terrorisme dans le strict respect du droit international des droits de l’Homme et du droit international humanitaire. Aussi, la commission lance un appel pressant au gouvernement à redoubler d’efforts dans l’amélioration des conditions matérielles et des capacités opérationnelles des FDS et des FSI. La CNDH encourage les FDS et les FSI dans leur mission sacerdotale de protection des populations et de leurs biens.

Ces condamnations par la CNDH, d’après le communiqué, ont été fondées sur les instruments juridiques tels que la Constitution du 25 février 1992, la Charte de la transition du 1er octobre 2020 révisée, la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples du 27 Juin 1981, la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme du 10 décembre 1948, le Pacte International relatif aux Droits Civils et Politiques du 16 décembre 1966.

« La protection des droits de l’Homme doit être une responsabilité partagée », a-t-elle rappelée. Tout en s’inclinant pieusement devant la mémoire des victimes ayant perdu la vie et souhaite un prompt rétablissement aux blessés et le retour saint et sauf des portés disparus.

Hawa Fofana (stagiaire)

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Mots-clés : menunav