Version imprimable de cet article Version imprimable | |

Arts de la rue : Des artistes de la sous-région renforcent leurs capacités à Bamako

mardi 15 août 2017

L’Association Art Marionnette Musique Clown Danse dans nos Rues (AAMMCDR), avec un appui financier de l’Organisation Internationale de la Francophonie, a organisé du 7 au 12 août 2017, à l’Hôtel Nabou à Magnabougou, un atelier sur le thème : « Créer et organiser un évènement en espace public ».

Venus du Mali (3 structures), du Burkina Faso (4 structures), du Togo (1 structure), du Benin (1 structure), du Sénégal (1 structure), de la Côte d’Ivoire (2 structures) et de la Tunisie (1 structure), 17 artistes, ont participé à un atelier de 6 jours sur le thème : « Créer et organiser un évènement en espace public ».

« Cet atelier a pour objectif général d’encourager, renforcer et professionnaliser les initiatives artistiques dans le domaine des arts de la rue et de générer des échanges entre les compagnies artistiques et favoriser la diffusion et la circulation des œuvres », a indiqué le formateur principal Philippe Chaudoir, professeur en sociologie urbaine et de la culture, ancien responsable de deux CNAREP (lieux publics et des Ateliers Frappaz à Villeurbanne) en France.

« Cette formation s’avère nécessaire pour renforcer les capacités de l’équipe locale de Bamako et de différents porteurs de projets similaires en Afrique de l’Ouest », a ajouté Boniface Kagambega, Directeur artistique du Collectif ACMUR et du Festival « Rendez-vous chez nous » au Burkina Faso, qui a assisté Philippe Chaudoir lors de cette formation. Selon lui, cet atelier de formation sur le thème « Organiser un évènement en espace public » est la première d’une série de deux ateliers qui auront lieu sur la place de Bamako, en vue de renforcer les capacités de l’AAMMCDR qui organise le Festival « Rendez-vous chez nous à Bamako » et d’un certain nombre de porteurs de nouvelles initiatives du genre les pays de l’Afrique de l’ouest.

En début octobre 2017, sous l’égide d’AAMMCDR, Bamako va abriter la formation de marionnettistes femmes en Afrique de l’Ouest. Cette formation en techniques de la marionnette à fil et de la marionnette géante, consacrée aux femmes, sera animée par Blaise Dala de la Compagnie du Fil et par Ousseni Ouédraogo des Grandes personnes de Boromo.

En ce qui concerne la formation sur le thème : « Créer et organiser un évènement en espace public », Philippe Chaudoir a indiqué que le programme de formation porte sur la compréhension du langage de l’art de la rue, les différentes étapes de l’organisation d’un évènement en espace public, l’identité d’un festival, la périodicité de la manifestation, les différents outils de la structuration, la rédaction d’un dossier de présentation, les outils financiers, le langage des bailleurs de fonds, définition des fonctions et des rôles, la conduite de la communication pour une meilleure visibilité, les obligations administratives et autorisations, l’approche budgétaire, la pérennisation du festival, l’ouverture au monde, la mutualisation des expériences et importance du réseautage…

Selon Boniface Kagambega, Directeur artistique du Collectif ACMUR et du Festival « Rendez-vous chez nous » au Burkina Faso, l’atelier de Bamako est d’autant important qu’il sera mis à profit pour conduire deux grandes réflexions : La proposition d’une stratégie culturelle de lutte contre la radicalisation dans la sous-région et qui sera portée par le réseau qui se met en place et la stratégie pour développement d’une dizaine festival dans la sous-région consacrés aux arts de la rue.

« Avec les difficultés de mobilité des artistes en dehors du continent africain, notamment en Europe, eu égard aux différentes tracasseries pour l’obtention de visa, si nous parvenons à créer une dizaine de festivals en Afrique de l’ouest, ce sera quelque chose de très intéressants pour les artistes », a-t-il déclaré.

L’AAMMCDR se positionne au Mali comme le Collectif d’artistes dédiés à la promotion des arts de la rue. Elle s’intéresse à diverses pratiques culturelles, notamment danse, musique, cirque, récit, théâtre, la marionnette et les arts plastiques. En février dernier, cette association malienne a présenté la 1ère édition du Festival des Arts de la rue « Rendez-vous chez nous » au Mali.

Assane Koné

Assane Koné

Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

  • Mots-clés : menunav

Les Plus lus

Plan International : « Le harcèlement sexuel est le plus grand danger auquel les filles sont confrontées dans les villes du monde entier »

(LONDRES) : Le harcèlement sexuel présente un risque majeur pour la sécurité des filles et des jeunes femmes dans le monde, selon une enquête réalisée auprès d’experts mondiaux dans 22 villes publiée aujourd’hui par Plan International, l’organisation œuvrant en

Paix et réconciliation au Mali : La Plateforme des femmes leaders joue sa partition

La Plateforme des femmes leaders au Mali a tenu le vendredi 31 août 2018 un point de presse dans la salle de conférence du Centre national de documentation et d’information sur la femme et l’enfant (CNDIFE). Lors de ce point de presse un communiqué a été lu

Travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou : La BDM-SA lance un Appel d’offres

La Banque de Développement du Mali lance un Appel d’Offres Ouvert entre des entreprises en règle vis-à-vis de la législation malienne pour la réalisation des travaux de réaménagement de la nouvelle Agence de Lafiabougou. Lisez l’avis d’Appel d’offres ouvert !