• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Abdoulaye Idrissa Maïga dément son soutien à l’opposition, mais ne dit pas qu’il soutient IBK

    « …Depuis quelques jours, des rumeurs persistantes et non fondées circulent dans certains journaux et sur les réseaux sociaux, annonçant mon soutien à l’opposition. J’apporte un démenti formel et clair à ces allégations mensongères et prie, par ailleurs, les

    Ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale : Le Chef de Cabinet, le Colonel Moussa Zabour Maïga n’est plus

    Le Colonel Moussa Zabour MAIGA, un infatigable artisan de la Paix dont la vie au service de la nation, aura été un sacerdoce hors du commun, n’est plus. Cet illustre cadre des forces de défense et de sécurité, Chef de Cabinet du département en charge de la

    Présidentielle 2018 : La CMA votera pour le candidat qui va mettre intégralement en œuvre l’Accord d’Alger

    « La CMA…n’a pris aucun engagement politique vis à vis d’un quelconque candidat aux élections présidentielles. Toutefois, si la CMA devrait donner un mot d’ordre pour un candidat, il sera en faveur de celui qui s’engagerait fermement à la mise en œuvre intégrale

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Arts dans l’espace public : La 9e édition de « Rendez-vous chez nous » est là

    jeudi 18 janvier 2018 , par Assane Koné

    Dans quelques semaines, les arts investiront les rues du Burkina à travers les villes de Ouagadougou, de Bobo-Dioulasso, de plusieurs villages de la commune rurale de Komsilga, à l’orphelinat de Loumbila et au Mali dans la ville de Bamako. Le festival « Rendez-vous chez nous » est de retour du 3 au 25 février 2018 dans le cadre de sa 9e édition.

    Cette année encore, trois semaines durant, Ouagadougou, Bobo-Dioulasso, Bamako et plusieurs villages de la commune rurale de Komsilga et l’enceinte de l’orphelinat de Loumbila recevront de multiples expressions artistiques d’arts de la rue. Activité phare du collectif Association Arts, Clowns, Marionnettes et Musique dans nos rues (ACMUR, « Assez de murs »), le festival annuel « Rendez-vous chez nous » se tient pour la 9e fois consécutive.

    Une quinzaine de pays, 45 troupes et groupes participants

    Plus de 45 troupes et groupes et des milliers de festivaliers du Burkina, du Mali, du Niger, du Togo, du Bénin, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Conakry, de la RDC, du Ghana, de la Tunisie, du Sénégal, de la France, du Canada, de Suisse, d’Allemagne et de la Belgique participeront une fois encore à cette édition dans les disciplines du théâtre, de la danse, de la musique, du cirque, des arts équestres, des marionnettes, du conte, etc.

    Pour l’occasion, il est prévu également, pour cette année, une table ronde entre chercheurs africains et européens et acteurs culturels du réseau « Ma Rue » autour du thème « La radicalisation en questions : dialogue entre acteurs culturels et chercheurs ». Une thématique d’actualité, s’inscrivant dans la dynamique du collectif ACMUR qui place au centre de ses priorités la création et la diffusion dans la rue et pour la rue, dans un environnement de cohésion et de sécurité pour tous.

    « Rendez-vous chez nous », L’art partout et pour tous

    Le festival « Rendez-vous chez nous » est un projet de production, de diffusion et de décentralisation des arts de la rue au Burkina Faso et dans les pays de l’Afrique de l’Ouest. Depuis 2009, le festival investit les rues de différentes villes du Burkina et s’est élargi depuis 2017 au Mali.

    Comme répondantaux traditions et aux objectifs du collectif ACMUR, porteur du projet, qui sont ceux de la « démocratisation et de la décentralisation de l’art et la culture », le festival s’articule autour d’un certain nombre d’activités. Pour cette neuvième édition, la plateforme festival proposera, au-delà de l’aide à la création de spectacles de rue à des compagnies d’Afrique de l’Ouest, des formations aux artistes, aux techniciens et aux équipes d’organisation d’événements culturels.

    « Rendez-vous chez nous » œuvre aussi dans les zones urbaines et rurales, ainsi qu’au sein de structures d’accompagnement d’enfants en difficulté comme l’orphelinat de Loumbila, en périphérie de Ouagadougou. Une dynamique qui permet aux pensionnaires de ce centre de découvrir les joies des arts et de communier avec des artistes.

    Plus de 200 000 festivaliers

    Axé sur le contact avec le public, en 2017 la plateforme festival a accueilli environ 223 000 spectateurs à travers le Burkina Faso, qui ont pu assister aux 115 représentations des 70 compagnies et vedettes de la musique venus d’Afrique de l’ouest et d’Europe. Le marché est donc estimable et l’offre assez intéressante avec plusieurs disciplines comme le théâtre, la danse, la musique, le cirque, les arts plastiques, l’art équestre, les marionnettes, le conte, etc.

    Il faut noter que le collectif ACMUR, organisateur de ce creuset est né en 2002, de la volonté de monter une structure porteuse de projets dédiés à la structuration, au développement et à la pérennisation des arts de la rue en Afrique de l’Ouest. Outre le festival « Rendez-vous chez nous », le collectif mène d’autres activités au nombre desquelles l’organisation de la journée internationale des arts de la rue, la formation des acteurs du domaine, etc.

    En attendant le 3 février prochain, date de lancement de « Rendez-vous chez nous », dans les localités bénéficiaires de cette manifestation, les cœurs sont en joie et les esprits sont déjà à la fête pour les activités de cette neuvième édition qui s’invite chez eux.

    BeléléJérôme William Bationo
    Chargé des Relations publiques

    Les dates clés :

    Ouagadougou – 3 au 11 février

    - Parade le 3 février - 9h - Départ devant l’Institut français
    - Spectacles du 7 au 11 février

    Bobo-Dioulasso - 15 au 18 février

    - Parade le 15 février - 16h - Départ au rond-point du cinquantenaire
    - Spectacles du 16 au 18 février

    Bamako - 22 au 25 février

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce