• Votre Journal en ligne Contact
  • Les Plus lus

    Force conjointe du G5 Sahel : Prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire, à l’ordre du jour

    La Minusma, l’OHCHR, le G5 Sahel et l’UE, se sont donnés la main pour renforcer les capacités de la Force conjointe du G5 Sahel en matière de prévention et à traitement des violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Communiqué de

    Transhumance dans les groupes armés : Des éléments du Gatia trouvent refuge au HCUA

    Décidément, le Mali vit à l’heure des démissions. « Je démissionne de ce machin pour aller adhérer à cet autre machin », est désormais devenu une litanie familière aux maliens. La pratique jusque-là réservée au politicien, vient de gagner les mouvements armés au

    Mouvement ON A TOUT COMPRIS « Waati Sera » : « Nous ne sommes point des extrémistes »

    « Nous ne sommes point des extrémistes, nous estimons que nos interrogations à l’endroit de la diplomatie française et notre appel au respect des valeurs républicaines méritent des réponses idoines de la part de la France. Donc, c’est une façon à nous, d’exprimer

    Version imprimable de cet article Version imprimable | |

    Amélioration des conditions de vie des femmes : Plan International Mali et ses partenaires offrent des moulins solaires et des foyers améliorés aux familles vulnérables du cercle de Kita

    lundi 31 octobre 2016 , par Assane Koné

    C’est dans le souci de contribuer à l’atteinte des objectifs de la politique énergétique nationale et de renforcer la production et la génération de revenus des groupes de femmes des localités bénéficiaires que Plan International Mali et ses partenaires ont initié le projet d’accès aux services des énergies renouvelables de Kita (Paser-K) . Ce projet qui a couté plus d’un milliard de Fcfa consiste à augmenter et améliorer l’accès aux services énergétiques domestiques, publiques et productifs dans 30 villages de 4 communes du cercle de Kita pour une durée de 36 mois (3ans).

    C’est dans une ambiance particulièrement festive que la cérémonie de remise des Moulins solaires aux bénéficiaires et le lancement de distribution de foyers améliorés aux familles vulnérables du cercle de Kita s’est déroulée, le 29 octobre 2016. Elle était placée sous présidence du représentant du préfet de Kita, Bourama Doumbia, en présence du Directeur national par intérim de Plan International Mali, M. Mohamed BA, des autorités administratives, les services techniques locaux et les représentants des communautés bénéficiaires du projet.

    Le projet d’accès aux services d’énergies renouvelables Kita, appelé PASER-K s’étend sur une durée de trois ans avec un coût global de 1.727.677.257 Fcfa. Il est le fruit d’un partenariat entre Plan International Mali, l’agence des énergies renouvelables du Mali (AER-Mali) et l’ONG- Caeb.

    Ce projet vise à faciliter l’accès à l’énergie moderne dans les 30 communautés des 4 communes de Kita (Sébécoro, Badian, Bendougouba et Boudofo) grâce à des sources propres et durables, contribuant à l’atteinte des ODD, à la réduction de la pauvreté, le combat contre les changements climatiques et une croissance économique durable et complète.

    Dans son mot de bienvenu, le 1er Adjoint au Maire de la commune urbaine de Kita, M. Hamadoun Touré, a rappelé que Kita, ville arachidière et cotonnière par excellence, constitue un poumon du développement économique de la région de Kayes. Malheureusement, a-t-il regretté, ce développement ne profite pas assez à la majeure partie de la population. C’est pourquoi, il s’est réjouit autant que les bénéficiaires de la remise de lots et du lancement de la distribution de foyers améliorés aux familles vulnérables.

    Selon le Directeur général de l’agence des énergies renouvelables (AER), M. Souleymane Berthé, « une telle initiative salutaire est toujours recherchée pour surmonter les défis liés d’une part au maintien d’un cadre de vie durable et d’autre part au renforcement de l’accès à l’énergie pour soutenir la croissance économique et le développement social ».

    Pour sa part, le Directeur National par intérim, M. Mohamed BA dira que le Paser-K promeut le droit des femmes et des enfants à un meilleur accès à l’eau pour l’irrigation agricole (Périmètres maraichers). « Les service modernes énergétiques fournis contribueront à l’amélioration des conditions de vie au niveau domestique, plus concrètement à travers des foyers améliorés et à l’éclairage domestique, de la qualité des services publics éducatifs et de santé, de production et du traitement des aliments (séchage des produits maraichers, monture des céréales) ainsi que des activités de génération de revenus, création d’emplois et à stimuler une croissance propre, durable et inclusive dans les communautés du projet », a-t-il expliqué.

    Partant, il a invité les communes et les villages bénéficiaires de ces équipements technologies novatrices d’en faire un très bon usage.

    Moussa Mallé SISSOKO, envoyé spécial

    Assane Koné

    Assane Koné est juriste de formation. Journaliste depuis bientôt 20 ans, il traite plusieurs questions, notamment l’actualité, la politique et le social. Mais, il est aussi journaliste culturel.

    Un message, un commentaire ?

    Qui êtes-vous ?

    Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

    Ajoutez votre commentaire ici
    • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

    • Mots-clés : menunav

    Annonce